Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer, de Araki Nobuyoshi, Philippe Forest. Araki a fait lui-même de sa vie une légende. Selon la formule singulière du “watakushi-shôsetsu” (le “roman du” Je japonais), son œuvre se développe à la façon d’un formidable récit personnel où la prolifération des photographies prises, tout en réfléchissant le monde dans le contexte des fantastiques mutations connues par le Japon contemporain.

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer - Livres Grands Photographes

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer, de Araki Nobuyoshi, Philippe Forest. Araki a fait lui-même de sa vie une légende. Selon la formule singulière du “watakushi-shôsetsu” (le “roman du” Je japonais), son œuvre se développe à la façon d’un formidable récit personnel où la prolifération des photographies prises, tout en réfléchissant le monde dans le contexte des fantastiques mutations connues par le Japon contemporain.

Livres Grands Photographes: Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer

28 octobre 2008 Araki Nobuyoshi

Araki enfin

Araki enfin

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer, de Araki Nobuyoshi, Philippe Forest

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer, de Araki Nobuyoshi, Philippe Forest. Araki a fait lui-même de sa vie une légende. Selon la formule singulière du watakushi-shôsetsu (le roman du Je japonais), son oeuvre se développe à la façon d’un formidable récit personnel oû la prolifération des photographies prises, tout en réfléchissant le monde (...)

Araki enfin : L’homme qui ne vécut que pour aimer

DANS LA CATEGORIE Livres Grands Photographes