Steve Banks

Steve Banks - Photographe

Steve Banks

EXPOS - EVENTS - PRESSE - STAGES

5 septembre 2011 Galerie du Pictorium  Expositions photos

Hollywood Boulevard

Hollywood Boulevard

« Nous avions des visages » : une réplique de l’actrice Gloria Swanson tenant le rôle d’une star vieillissante et déchue dans « Boulevard du crépuscule », un mélodrame très noir de 1950, réalisé par Billy Wilder, et ayant pour sujet Hollywood, ses paillettes, ses miroirs, ses pièges et ses ruses. Dés l’age d’or d’Hollywood, le quartier de « The Walk of (...)

Steve Banks

Steve Banks : Photographe. Designer Photographique. Artiste mixant les matières (Assemblages- Constructions-Collages) Du 28 février au 26 avril 1967 Steve Banks fut sélectionné pour assister aux cours magistraux d’un des plus prestigieux photographe mondial, Richard Avedon. A cette époque, le partenaire d’Avedon était Marvin Israel, également photographe, designer et ancien directeur artistique des magazines « Seveteen », « Harper’s Bazaar » et de la société « Atlantic Records », spécialisée en édition de disque. Etre sélectionné par Avedon et Israel était un privilège....les deux photographes ayant passé en revue plus de 300 portfolio et choisi une poignée ( 20) de candidats pour les assister pendant deux mois. Toutes les semaines, chaque participant avait une mission et des taches spécifiques, jaugées, critiquées et jugées par Avedon et Israel mais également jugées par leurs camarades de classe, et les visiteurs hebdomadaires. Des visiteurs prestigieux puisqu’on pouvait croiser des photographes réputés tels que Hiro, Diane Arbus, Garry Winogrand, Lee friedlander, Bruce Davidson, et John Szarkowski, Directeur du département de photographie au Musée d’Art Moderne de 1962 à 1991. Le studio était inspiré « LABO », un concept inventé par le designer russe Alexey Brodovitch. Brodovitch était une légende et un pionnier parmi les designers du 20ème siècle et son idée artistique de « LABORATOIRE de DESIGN » le fit connaitre dés 1933 via le Musée d’Art Industriel de Philadelphie.Le talent et la réputation du designer russe lui permit d’accéder au statut de directeur artistique du magazine « Harper’s Bazaar », de 1933 à 1958. Richard Avedon avait été profondément marqué par la philosophie artistique de Brodovitch, et il décida de devenir membre du « Labo » lorsque celui fut déplacé de Philadelphie à New-York. Le concept fut alors installé dans le studio de Richard Avedon et les étudiants purent alors afficher et étaler leurs photos sous l’oeil du designer russe lui-même.Brodovitch était un instructeur redoutable, imposant à ses élèves de le « stupéfier »...et aller au bout d’eux-mêmes pour « voir au-delà de la photographie ». Le concept du « Labo » marqua un grand nombre de photographes et de designers. En dehors de Richard Avedon, et Irving Penn, elle influença également Steve Banks.