Walker Evans

Walker Evans (1903-1975) photographe américain. On remarque dans son travail les regards des sujets fixant l'objectif de Walker Evans : ici pas de doute le sujet se sait photographié, pour autant il ne se compose pas un visage de circonstance orné d'un sourire obligatoire.

Walker Evans » Centre Pompidou Éditions

Walker Evans : L'Album de l'Exposition, Centre Pompidou

Walker Evans : L’Album de l’Exposition, Centre Pompidou

Walker Evans : L’Album de l’Exposition, Centre Pompidou

Retrouvez dans cet album l’intégralité de la rétrospective Walker Evans au Centre Pompidou ! Un ouvrage exceptionnel... ! Du portrait de Farmers aux clichés volés dans le Subway New-Yorkais, du noir et blanc aux polaroïds couleur, (re)découvrez dans cet album l’oeuvre incontournable de Walker Evans ! Walker Evans (1903-1975) photographe américain. On (...)

Walker Evans » Centre Pompidou Éditions

Walker Evans : Centre Pompidou

Walker Evans : Centre Pompidou

Walker Evans : Centre Pompidou, de Walker Evans, Clément Chéroux

Un livre exceptionnel sur l’un des photographes les plus célèbres du monde. Cette monographie essentielle séduira tous les amateurs de photographie ! Walker Evans - figure essentielle de la photographie du XXème siècle - nous livre une série de portraits simples, sans pose ni fioriture. Ses photographies de l’Amérique de la Grande Dépression, ses (...)

Walker Evans » J. Paul Getty Museum

Walker Evans : Cuba

Walker Evans : Cuba

Walker Evans : Cuba, de Walker Evans, Andrei Codrescu

En 1933, Walker Evans s’est rendu à Cuba pour prendre des photos pour un livre écrit par le journaliste américain Carleton Beals T“he Crime of Cuba”. Objectif explicite de Beals était d’exposer la corruption du dictateur cubain Gerardo Machado et le tortueuse relations entre les États-Unis et son voisin insulaire. Les photographies de Walker Evans (...)

Walker Evans » Hatje Cantz Éditions

Walker Evans : Decade by Decade

Walker Evans : Decade by Decade

Walker Evans : Decade by Decade, de Walker Evans, Aaron Betsky, James Crump

Walker Evans (1903-1975) is undisputed as one of the most influential American photographers. His work changed the consciousness of his country, many of his works are part of our collective visual memory. His uncompromising documentaries of poverty during the economic crisis of the 1930s, are icons of photographic history, but often with no (...)

Walker Evans » Steidl Verlag Éditions

Walker Evans and the Picture Postcard

Walker Evans and the Picture Postcard

Walker Evans and the Picture Postcard, de Walker Evans, Jeff L. Rosenheim

Un aperçu en 350 images de la collection de 9000 cartes postales amassées par le photographe américain Walker Evans depuis ses 12 ans, désormais conservée au Met à New York : l’économie de moyens et la simplicité de ce médium a fortement influencé son approche artistique. Walker Evans et la carte postale une collection de 9000 cartes postales amassé (...)

Walker Evans » Scalo Publishers Éditions

Walker Evans: Polaroids

Walker Evans: Polaroids

Walker Evans: Polaroids de Walker Evans

En 1973, Walker Evans a commencé à travailler avec l’appareil photo innovant Polaroid SX-70 et a reçu un approvisionnement illimité de film de son fabricant. Les vertus de cet appareil, introduit en 1972, correspondent parfaitement à la recherche d’Evans d’une vision concise mais poétique de son monde : ses tirages instantanés étaient pour le (...)

Walker Evans » Steidl Verlag Éditions

Walker Evans: Lyric Documentary

Walker Evans: Lyric Documentary

Walker Evans: Lyric Documentary de Walker Evans, John T. Hill

Walker Evans’s career spread over 46 fitful and prolific years, yet in a scant two, 1935-1936, he produced the singular body of work that came to define him. During that brief time, while working for the Farm Security Administration (previously the U.S. Resettlement Administration) photographing the consequences of the Great Depression, he (...)

Walker Evans

Walker Evans

Walker Evans

Walker Evans de Walker Evans, Gilles Mora

« Ce dont je ne cesse de parler dégage une pureté, une rigueur, une immédiateté qui s’obtiennent par absence de prétention à l’art, dans une conscience aiguê du monde ». La définition est parfaite. Il est vrai que Walker Evans a photographié l’Amérique de la dépression avec un constant souci d’objectivité, dans une sorte de neutralité documentaire. Mais la (...)

Walker Evans » Seuil Éditions

Walker Evans : La soif du regard

Walker Evans : La soif du regard

Walker Evans : La soif du regard de Walker Evans, Gilles Mora, John T.Hill

Walker Evans (1903-1975) est, avec Alfred Stieglitz, Edward Weston et Paul Strand, l’une des figures majeures de la photographie américaine. Imprégné de littérature française, qu’il vient étudier à Paris en 1927, Evans entra dans la carrière, à la fin de cette même année, en photographiant les rues de New York. Sous l’influence de Lewis Hine et surtout (...)

Walker Evans

Walker Evans (1903-1975) photographe américain. On remarque dans son travail les regards des sujets fixant l'objectif de Walker Evans : ici pas de doute le sujet se sait photographié, pour autant il ne se compose pas un visage de circonstance orné d'un sourire obligatoire. Ici la photographie ne se contente pas de montrer, elle interroge le spectateur, l'américain des années 1930 : si le sujet se laisse photographier dans cette posture, c'est que son regard a quelque chose à nous dire. Ce n'est peut-être plus nous qui le regardons mais lui qui nous accuse.Cette franchise du photographe préserve une dignité humaine mise à mal par la misère qui se laisse voir dans les vêtements en loques. Cet aspect de ses photos est d'autant plus intéressant que c'est le même Walker Evans qui quelques années plus tard publiera la série « The Passengers », dans laquelle il photographie les passagers du métro à leur insu.

RECHERCHE

Walker Evans

Walker Evans

Walker Evans (1903-1975) photographe américain.
On remarque dans son travail les regards des sujets fixant l’objectif de Walker Evans : ici pas de doute le sujet se sait photographié, pour autant il ne se compose pas un visage de circonstance orné d’un sourire obligatoire. Ici la photographie ne se contente pas de montrer, elle interroge le spectateur, l’américain des années 1930 : si le sujet se laisse photographier dans cette posture, c’est que son regard a quelque chose à nous dire. Ce n’est peut-être plus nous qui le regardons mais lui qui nous accuse.Cette franchise du photographe préserve une dignité humaine mise à mal par la misère qui se laisse voir dans les vêtements en loques. Cet aspect de ses photos est d’autant plus intéressant que c’est le même Walker Evans qui quelques années plus tard publiera la série « The Passengers », dans laquelle il photographie les passagers du métro à leur insu.

Livres de Photos

Mapplethorpe X 7 Mémoire d'immigrés Quarante ans de photographie en Chine
Intérieurs chinois La photographie française 100 trucs & astuces pour filmer avec son reflex
Gidropark Tests d'objectifs pour le Nikon D3s Guy Bourdin : A Message for You
Interior exposure Third Front : Chan Jiagang 108 sourires
Sponsorisé
Sponsorisé