Cuba, le livre noir

Cuba, le livre noir

En mars 2003, alors que le monde a les yeux tournés vers l’Irak, Fidel Castro lance une vague de répression sans précédent soixante-quinze dissidents - journalistes, militants des droits de l’homme, syndicalistes, bibliothécaires... sont arrêtés et condamnés à de lourdes peines. Au total, 1453 années de prison, le plus souvent pour “activités contre l’intégrité et la souveraineté de l’Etat”.

Partout dans le monde, les protestations se multiplient. L’image romantique de la Révolution de 1959, savamment entretenue par La Havane, s’effrite. Les organisations de défense des droits de l’homme, elles, n’en étaient plus dupes depuis longtemps. Leurs rapports, rassemblés ici à l’initiative de “Reporters sans frontières”, décrivent l’ampleur de la répression du printemps 2003. Ils reviennent également sur le fonctionnement d’un régime totalitaire oû la liberté de l’individu n’a décidément pas sa place.

Ce “livre noir” propose également une série de documents de référence pour mieux comprendre la politique répressive du régime castriste, mais aussi la résistance qui s’affirme.

En premier lieu, les textes de loi qui servent à justifier l’injustifiable. Ensuite, les principaux manifestes autour desquels la dissidence tente de conduire Cuba vers une transition démocratique.

Enfin, une série de portraits de journalistes emprisonnés permet de mettre un visage sur cette société civile trop peu connue et dont Fidel Castro espérait se débarrasser dans l’indifférence. Un livre nécessaire pour tous ceux qui, au-delà des clichés et des passions, cherchent à mieux comprendre la réalité cubaine.

Cuba, le livre noir, de Reporters sans frontières
Éditeur: La Découverte
Parution: Mars 2004
Pages: 221
ISBN-13: 978-2707142788

 

    997