Une lettre du Japon : le photographe John Swope

Une lettre du Japon : le photographe John Swope

En tant qu’un des premiers photographes américains pour placer le pied sur le sol japonais à la fin de la deuxième guerre mondiale même avant que le Japon s’était officiellement rendu John Swope a éprouvé et a enregistré un moment critique, particulier et fragile dans l’histoire de l’est et d’un monde déchiré par la guerre. Son essai puissant des photos est complété, comme il avait espéré qu’il serait un jour, par des extraits de la lettre qu’il a écrite à son épouse, l’actrice Dorothy McGuire, pendant les trois semaines il a dépensé le déplacement avec une équipe d’élite de photographes de l’Edward Steichen Naval pour documenter le dégagement des prisonniers de guerre alliés.

John Swope est allé lointain au delà de ses fonctions officielles pour donner l’impact de la deuxième guerre mondiale sur la population locale et la terre, aussi bien que les soldats libres. Après avoir visité le Japon 15 ans avant, en tant que jeune homme, il a eu un meilleur sens que certains de ses collègues de au juste ce qui avait été détruit, et il a lutté avec lui. Sa lettre décrit ses expériences et ses réactions émotives à tous ce que il a vus ses photographies, ainsi que ces mots, donnent une vue intense et fortement personnelle de ce monde, exprimant un grand sens de l’humanité et une sensibilité profonde pour les gens des deux côtés du conflit. Une lettre du Japon de John Swope présente 114 photos en couleurs, en revanche certainnes font partie du travail de John Swope en tant que photographe de Hollywood, sa carrière avec Life Magazine et ses voyages internationaux des années 30 aux années 70.

Titre original du livre : A Letter from Japan : The Photographs of John Swope

As one of the first American photographers to set foot on Japanese soil at the end of World War II—even before Japan had officially surrendered—John Swope experienced and recorded a critical, peculiar and fragile moment in the history of the East and of a war-torn world. His powerful photo essay is complemented here, as he had hoped it would be one day, by excerpts from the 144-page letter he wrote to his wife, the actress Dorothy McGuire, during the three weeks he spent traveling with an elite team of Edward Steichen Naval photographers tapped to document the release of Allied prisoners of war. Swope went far beyond his official duties to convey the impact of World War II on the local population and the land, as well as the freed soldiers. Having visited Japan 15 years before, as a young man, he had a better sense than some of his colleagues of just what had been destroyed, and he struggled with it. His letter describes both his experiences and his emotional reactions to all that he saw ; his photographs, together with those words, convey a poignant, highly personal view of this world in limbo, expressing a great sense of humanity and a profound sensitivity for the people on both sides of the conflict. A Letter from Japan presents 114 color plates, some of which, by way of contrast and background, cover Swope’s work as a Hollywood photographer, his Life magazine career and his international travels from the 1930s to the 1970s.

Une lettre du Japon : le photographe John Swope
A Letter from Japan
de John Swope.

A Letter from Japan : The Photographs of John Swope de John Swope
Éditeur: Steidl Publishing
Parution: Mai 2006
Pages: 96
ISBN-13: 097441770X

 

    1764