Werner Bischof

Werner Bischof

Cet ouvrage retrace la vie du photographe, d’une certaine manière. On peut y découvrir le travail effectué en studio qui témoigne d’une subtilité et d’une précision rares. Puis, on découvre l’Europe d’ Après Guerre, l’ Asie, pour finalement arriver en Amérique Latine, où le photographe décède brutalement dans un accident de voiture sur la route des Andes en 1954. Il avait décidé de témoigner de la jungle et de ses peuples peu connus du monde.

Werner Bischof avait déclaré "...mais pourquoi ne photographierais-je pas la beauté d’une histoire heureuse ? Je me demande ce qui pousse les rédacteurs en chef du monde entier à exiger des images violentes dramatiques, saturées de sentiments personnels..."

Ce propos avait été tenu en Inde, qui fait une grande partie de l’objet de cet ouvrage. L’Inde fut une sorte de déclic dans la carrière du photographe. Après avoir été écœuré du monde de la presse et de son goût pour le sensationnalisme, Werner Bischof décide d’explorer le monde et ses cultures, et de faire part du quotidien si différents des peuples. Derrière ses images, on peut lire la patience, et surtout l’observation humaniste du photographe pour ses sujets. Le Japon, faisant également l’objet de cet ouvrage, a aussi été pour lui une source d’inspiration. Il est pour lui une véritable révélation, esthétique, voire même philosophique.

Cet ouvrage cherche définitivement à montrer la beauté du monde, chose réussie, car le passé en studio se fait ressentir et contribue à créer des images humaines, baignant dans des harmonies soudaines.

par Alexandra Calame

Werner Bischof, de Werner Bischof, Roland Wernecke
Éditeur: Thames & Hudson
Parution: 1990
Pages: 255
ISBN-13: 978-3716513354

 

    627