Le silence intérieur d’une victime consentante

Le silence intérieur d'une victime consentante

Tout au long de sa vie, Henri Cartier-Bresson a photographié les plus grandes personnalités du monde des arts, des sciences et des lettres - Matisse, Bonnard, Braque, Giacometti, Truman Capote, Ezra Pound, Colette, Sartre, pour n’en citer que quelques-uns - mais aussi de très nombreux inconnus.

Pour la première exposition présentant des tirages originaux issus de son fonds, la Fondation Henri Cartier-Bresson rend hommage à ces portraits, tous réalisés sur le vif, presque à la sauvette, loin de la pose et de l’artifice. Un portrait, c’est comme une visite de politesse de quinze, vingt minutes.

On ne peut pas déranger plus longtemps, comme un moustique qui va piquer. Ces dialogues en tête à tête, ces duels silencieux avec une victime consentante ont engendré parmi les plus beaux et les plus émouvants portraits de l’histoire de la photographie, des portraits qui, chacun à leur façon, nous livrent quelques parcelles de la personnalité de leur auteur dont le regard est toujours suspendu au fil de l’autre.

Le silence intérieur d'une victime consentante
Le silence intérieur d’une victime consentante
de Henri Cartier-Bresson

Le silence intérieur d’une victime consentante : Portraits photographiques par Henri Cartier-Bresson de Agnès Sire, Jean-Luc Nancy
Éditeur: Thames & Hudson
Parution: Janvier 2006
Pages: 153

 

    1460