Frantisek Drtikol

Frantisek Drtikol - Photographe

Frantisek Drtikol

EXPOS - EVENTS - PRESSE - STAGES

9 juin 2010 Paris Photo  Evènements de la photo

Paris Photo 2010

Paris Photo 2010

Du 18 au 21 novembre 2010, le Salon Paris Photo dédié à la photographie XIXe, moderne et contemporaine, rassemble 103 exposants (90 galeries et 13 éditeurs) au Carrousel du Louvre. Avec 78 % de participation étrangère, 25 pays représentés, 31 nouveaux participants, la 14e édition accorde une place de choix à la découverte. On note cette année le retour (...)

Frantisek Drtikol

Frantisek Drtikol est surtout connu comme un grand photographe. Ses nus et ses portraits sont toujours très admirés. Il a remarquablement bien su maîtriser les jeux d’ombre. L’ombre dans les oeuvres de Drtikol est un moyen d’expression. Très psychologue, il fait vivre ses portraits sur papier. Ils donnent l’impression de pouvoir sortir à tout moment de leurs cadres, de leur milieu. Frantisek Drtikol est le premier Tchèque qui a réussi à faire passer une simple photo au grade d’objet d’art. Mais on oublie souvent qu’il était également un peintre, graphiste et designer de grand talent.

La première exposition des tableaux et des dessins du célèbre photographe The Other Side of Frantisek Drtikol a eu lieu en 1991 à la Baruch Gallery de Chicago. La propriétaire de la galerie, Anna Baruchova, a axé l’exposition sur les dessins symbolistes de Drtikol créés au cours de la Grande Guerre, mais elle a également exposé huiles, pastels, photographies, figurines taillées en bois et photolitographies des années trente et quarante du XXe siècle. Plusieurs oeuvres ont été prêtées par le musée des Arts décoratifs de Prague. En 1998, suit une autre exposition du même genre à la Galerie Rudolfinum de Prague, organisée en coopération avec le musée des Arts décoratifs de la capitale. Près de 260 oeuvres provenant d’une trentaine de collections du monde entier faisaient une jolie démonstration des différentes périodes créatives du grand photographe et peintre.

Frantisek Drtikol est né en 1883 à Pribram en Bohême centrale, dans la famille d’un petit commerçant d’alimentation. Déjà enfant, il avait beaucoup de talent pour la peinture. Mais son père, un homme très réaliste, pensait qu’il fallait à son fils un métier plus sérieux et surtout plus lucratif. Frantisek Drtikol fait alors un apprentissage au studio du photographe Antonin Mattas à Pribram. Il est un peu ennuyé car il ne fait qu’assister son patron qui ne le laisse pas vraiment s’approcher de l’objectif. Un jour, il apprend par l’intermédiaire du magazine allemand l’Atelier des photographes (Das Atelier des Photographen) l’ouverture d’une école de photographie à Munich. Sans hésiter, il envoie sa demande à l’institution. Frantisek Drtikol, âgé de dix-huit ans, est admis et passe deux ans d’études en Allemagne.

Au début du XXe siècle, la photo d’art est un phénomène inconnu et F. Drtikol a de la peine à se faire reconnaître en Bohême. Il cherche d’autres débouchés en Allemagne et en Suisse. En 1907, il met sur pied son propre studio à Pribram, sa ville natale. Il réalise des photos de différents paysages, d’exercices des jeunes Sokols, des travailleurs des mines, assez générales en somme. Et ça ne marche pas ! En trois ans, le studio fait faillite. Ne perdant pas espoir, le jeune photographe monte coup sur coup un second studio au centre de Prague. Cette fois-ci, il se concentre sur le portrait. Un an plus tard, il prend le photographe Augustin Skarda comme associé. Le studio porte l’enseigne Drtikol et compagnie. Le succès vient assez rapidement. Frantisek Drtikol est recherché par les personnalités les plus en vue de Prague et de la vie culturelle. Ses clients sont par exemple le président T.G. Masaryk, la cantatrice Ema Destinnova, le compositeur Leos Janacek, l’écrivain Josef Capek. Pendant la Grande Guerre, F. Drtikol part au front. Ainsi, pendant trois ans les photos de son studio sont signées seulement par Augustin Skarda. Au début des années vingt, Drtikol se sépare de Skarda pour des raisons économiques. Il est à mentionner que le célèbre photographe Jaroslav Rössler est l’élève du grand Drtikol. En 1919, ce dernier fait la connaissance de la danseuse du Théâtre national et du Théâtre de Vinohrady, Ervina Kupferova. Plus tard, elle ouvrira à Prague une école de danse. Au début, elle sert au photographe de modèle. Mais finalement les relations professionnelles se transforment en relations intimes et deux ans plus tard Ervina devient sa femme. Après six ans de vie commune, le couple divorce. Mais Ervina Kupferova a fortement influencé la vie créative de Drtikol. Plus tard, il épouse sa secrétaire Jarmila Rambouska. Parallèlement à son activité de photographe, Drtikol se consacre à la création d’objets décoratifs d’intérieur.

Pourtant ce sont surtout ses photos de nu qui le rendront célèbre. Le photographe expose souvent à l’étranger. Les photos, trop osées pour l’époque, font souvent l’objet de différends entre l’artiste et les douaniers. Il est courant que les oeuvres de Drtikol soient confisqués et ne passent pas la douane. En 1935, Frantisek Drtikol vend son atelier au centre de Prague. Sept ans plus tard il donne au musée des Arts décoratifs de Prague des milliers de photos, dessins, catalogues, magazines et se retire définitivement du monde de la photo. Après la guerre il devient membre de l’Association des artistes tchécoslovaques d’arts plastiques, mais en tant que peintre. Jusqu’à son décès en 1961, il se consacre à la philosophie, aussi bien occidentale qu’orientale.