Paris Photo : zoom sur le marché de la photographie

Paris Photo : zoom sur le marché de la photographie.

En novembre, autour de nombreuses expositions, foires et ventes publiques, Paris devient la capitale de la photographie. Le Mois de la Photo, pour sa 14e édition, est l’occasion de présenter près de 80 expositions thématiques. Au cœur des festivités, se tient le salon Paris Photo, large panorama du marché de la photographie, des maîtres primitifs aux clichés les plus actuels : pour sa 10e édition, du 16 au 19 novembre, ce prestigieux salon international accueille au carrousel du Louvre 106 exposants (88 galeries).

En marge du salon, les maisons de ventes parisiennes organisent quelques ventes spécialisées. Piasa ouvre le bal dès le 10 novembre avec une dispersion de 300 clichés, anciens et modernes dans des budgets souvent inférieurs à 500 euros. Tajan suit le 14 novembre avec une vente articulée autour des archives de la maison Braun et une sélection de tirages de la Comtesse de Castiglione par le photographe Pierre-Louis Pierson. Deux jours, plus tard, Thierry de Maigret couvre l’événement par un importante sélection de clichés de mode. Les amateurs du genre se verront présenter plus de 200 tirages, avec des fourchettes d’estimation avoisinant souvent 1000 à 2000 euros, le clou de la vente étant un cliché de Frank HORVAT, Lingerie pour Chantelle (Paris, 1958), estimé 15 000 – 20 000 euros. Le lendemain, Piasa orchestre sa deuxième vacation, avec cette fois, une sélection de clichés haut de gamme. Parmi les lots phares soulignons Étude de mouvement (1927) de Rudolf KOPPITZ (100 000 – 120 000 €), Last word from Paradise, Nairobi ( années 1990) de Peter BEARD (12 000 – 15 000 €), Ken, Lydia & Tyler, 1985, par Robert MAPPLETHORPE (12 000 – 14 000 €) ou encore A Friend, Floride, 1992 de Peter LINDBERGH (15 000 – 16 000 €). Artcurial - Briest-Le Fur-Poulain-F.Tajan clôt la série avec deux vacations. La première, tenue le 18 novembre présente en outre une petite sélection de clichés anciens de photographes anonymes, dont certains, comme le daguerréotype représentant Le Dôme de Milan (c.1845) peuvent atteindre des fourchettes d’estimation de 30 000 – 40 000 €. Dans cette même gamme de prix, l’amateur se voit proposer Pifferari, circa 1851-1853, un tirage sur papier salé de Gustave LE GRAY. Le 20 novembre, la seconde vacation est organisée autour de la dispersion des « Trésors des Photographes des Agences du Groupe Hachette Photo ».

Ces ventes sont organisées dans un contexte des plus favorables. La cote des photographies n’a jamais été aussi élevée. A l’issue des ventes de photographie d’octobre chez Christie’s, Sotheby’s et Phillips de Pury & Company, l’Artprice Index de la photographie affiche une hausse de +173% sur dix ans et de +10,5% depuis le début de l’année.

Source © Artprice.com

Artprice.com