Miquel Dewever-Plana

Miquel Dewever-Plana - Photographe

Miquel Dewever-Plana

Photographe: Miquel Dewever-Plana

Hach Winik

Hach Winik

Hach Winik, de Miquel Dewever-Plana, Paul Bowles

Depuis 1999, Miquel Dewever-Plana phototgraphie son rêve d’enfant : les Indiens Lacandons, ces Hach Winik ou « véritables hommes » qui vivent dans la forêt du Chiapas, au sud du Mexique. Dans le village de Naha, il assiste peu à peu aux changements subis par ce microcosme sous la pression des paysans sans terre, des colons fermiers, des touristes et (...)

Vérite Sous la Terre : le Genocide Silencieux

Vérite Sous la Terre : le Genocide Silencieux

Vérite Sous la Terre : le Genocide Silencieux, de Miquel Dewever Plana

Le peuple maya du Guatemala a vécu une nouvelle tragédie dans les dernières décennies du XXe siècle : en pleine Guerre froide, l’armée guatémaltèque a appliqué la stratégie de la terre brûlée, éliminant ainsi des communautés entières d’Indiens. Plus de 200 000 personnes ont été massacrées, 45 000 portées disparues et 430 communautés mayas ont été rayées de la (...)

EXPOS - EVENTS - PRESSE - STAGES

17 juin 2009 Visa pour l’image   Evènements de la photo

21éme Visa pour l'Image 2009

21éme Visa pour l’Image 2009

Le 21ème festival international du photojournalisme se tiendra à Perpignan du 29 aout au 13 septembre 2009. Jean-François Leroy, directeur du festival, dans son édito, nous crie sa fureur de voir l’état du photojournalisme se dégrader ces dernières années. Jean-François Leroy veut croire en un journalisme de qualité, que l’on ne paye pas au rabais. La (...)

BREVES EXPO

Sous la terre de la vérite de Miquel Dewever-Plana

Guatemala, un génocide ignoré photographies de Miquel Dewever-Plana du 12 septembre 2006 au 28 octobre 2006 Galerie Fait & Cause, ave le soutins de Amnesty International. « Je t’en prie, (...)

Miquel Dewever-Plana

Miquel Dewever-Plana est un photojournaliste d’origine catalane né en 1961, engagé auprès des droits des Indiens. Pendant cinq ans, il a parcouru le Mexique et le Guatemala avant de donner naissance au livre Mayas qui traite de la diversité de ce peuple. Entre 2000 et 2002, Miquel Dewever-Plana a pris en photo les survivants du génocide Maya au Guatemala sur une période de trois ans, afin de restituer une vérité cachée. Aujourd’hui, alors que les accords de paix ont été signés depuis treize ans, pour la seule année 2008, on compte 6292 victimes assassinées. C’est cette autre facette de la réalité que Miquel Dewever-Plana dénonce à travers ses images.