Beograd

Beograd

Ce nouvel ouvrage de Philippe Durand reproduit un ensemble de photographies prises dans la ville Belgrade en 2006. Beograd, Belgrade en serbo-croate, est une nouvelle étape, après Beyrouth (Phoenician Billboards) et les Caraïbes (Offshore), d’une exploration qui a quelque chose non pas seulement de géographique mais bien mieux de géopolitique.

Mais loin d’être conformer à la photographie documentaire, l’œuvre de Philippe Durand s’attache, tout au contraire, à se confronter aux lois du genre. Pour toutes photographies de Belgrade, ce sont en effet pour la plupart des photographies de sols, quand ce ne sont pas celles d’un mur ou d’une remorque.

Rien de l’exotisme, donc, du grand reportage, ni du discours vaguement démonstratif, et moralisant, tel qu’il accompagne souvent le document. S’il est une caractéristique de l’œuvre de Philippe Durand, c’est d’être très peu spectaculaire. Anti-spectaculaire, même. Un terme qu’il faut entendre surtout au sens politique dans une société où l’image et son régime discursif pullulent.

Il y a ainsi quelque radicalité à produire ces photographies muettes. Qui ne se disent qu’une fois qu’on a suffisamment fait silence pour les écouter. Comme le témoignage ou la revendication d’un autre ordre du monde, où seraient bouleversées les hiérarchies que l’attention, l’utilité sociale, et l’habitude ont instituées.

Beograd
Beograd
de Philippe Durand

Beograd, de Philippe Durand
Éditeur: Semiose
Parution: Juin 2009
Pages: 48 - 24 images couleur
ISBN-13: 978-2915199475

 

    368