Sur les traces de Félix Arnaudin

Sur les traces de Félix Arnaudin

Près d’un siècle a passé depuis les dernières photographies prises par Félix Arnaudin dans cette Grande Lande dont il fut à la fois l’observateur ô combien attentif, l’archéologue, l’ethnologue, le folkloriste, « l’inventeur » et le poète, à l’intérieur d’un vaste cercle ayant pour centre le village de Labouheyre.

C’est la magnifique idée du photographe Jean-Joêl Le Fur d’être parti à la recherche des lieux et des sites imagés, de la gare de Labouheyre à la chapelle de Sore, des quartiers de Liposthey à la fontaine Sainte-Quitterie de Commensacq ou de l’église de Sabres à l’école de Morcenx, à la recherche des témoignages d’un monde en voie de disparition, lagunes de Cornalis, moulin de Mouliocq, pour refaire, avec une précision absolue et une infinie patience, du même point de vue que celui de Félix, les toutes nouvelles images des Landes de notre temps. L’espace s’est refermé, la forêt a coupé l’horizon, les champs de maïs ont remplacé les étendues de landes désertes, les parcs sont devenus des maisons secondaires, les airiaux des villages, et l’exode rural et le tourisme ont transformé le pays. Pourtant, les images de Le Fur gardent l’écho du passé, là une église, ailleurs une charpente, une vieil arbre, juste un monticule. Quelque chose y survit encore du monde ancien d’Arnaudin.

Il y a là quelque chose d’infiniment troublant, de profondément émouvant et d’étonnement instructif sur le devenir des pays et des hommes. En cent ans, en cent cinquante ans, le plus grand massif forestier d’Europe a été l’objet de métamorphoses successives. Pour raconter cette histoire et nous guider dans cette rencontre photographique entre deux mondes, le géographe Charles Daney nous invite à une promenade attentive à travers les principaux thèmes du patrimoine landais : la lande déserte, les traditions locales, la loi de 1857 sur la plantation des pins, les pasteurs et les gemmeurs, les grands incendies, l’arrivée des nouveaux exploitants. Un hommage à l’oeuvre photographique de Félix Arnaudin, un regard nouveau sur les Landes de Gascogne et un singulier livre d’art.

  1. Un hommage à l’œuvre photographique de Félix Arnaudin
  2. A plus d’un siècle de distance, 50 sites rephotographiés à partir des mêmes points de vue
  3. Un étonnant livre d’art et un texte exemplaire sur les métamorphoses des Landes de Gascogne
Sur les traces de Félix Arnaudin
Sur les traces de Félix Arnaudin
de Jean-Joël Le Fur, Charles Daney

Sur les traces de Félix Arnaudin : Ou Les métamorphoses des Landes, de Jean-Joêl Le Fur
Éditeur: Confluences
Parution: Avril 2008
Pages: 142
ISBN-13: 978-2355270048

 

    1529