En Birmanie

En Birmanie

Chacun le sait, et Jean-Marc Payot, le photographe-voyageur, tout aussi bien : la Birmanie est, depuis 1962, aux mains d’une junte qui empêche l’exercice des droits politiques de ses citoyens et entrave gravement les libertés individuelles. Les événements récents, qui ont fait descendre dans la rue des milliers de moines soutenus par la population, ont montré au monde entier le malaise extrême qui règne dans ce pays et l’aspiration déterminée du peuple à la démocratie.

Faut-il pour autant, à cause de cette réalité, s’interdire toute incursion dans une autre Birmanie, celle qui semble sortie d’un autre temps, mais qui est cependant bien réelle et vivante ?

Élisabeth Foch, l’auteur de « La voie du fleuve », et Jean-Marc Payot, qui a réalisé les photographies de ce livre, sont conscients de la souffrance des Birmans et s’en montrent très préoccupés. Ils sont partis à la rencontre de ce qui au-delà du contexte politique et social constitue l’âme de ce peuple. Transparaît ainsi toute la ferveur d’un pays façonné par le bouddhisme, irrigué par un des plus grands fleuves du monde : l’Irrawaddy.

Jean-Marc Payot est en quête de réponses spirituelles ; il utilise l’image argentique en noir et blanc comme langage ; sa photographie relève d’une sobriété visuelle rare, à l’instar de sa modestie. Sa perspective est celle d’un homme interpellé par « l’autre », dont il cherche à percevoir et à révéler l’authenticité. Cette approche photographique est un hommage à la résistance du peuple birman face aux épreuves qui lui sont imposées. Préface de Gilles Mora

La Birmanie, oû le temps semble suspendu, est une étape particulière dans les multiples voyages en Asie de Jean-Marc Payot et Elisabeth Foch. Le long des routes, au fil de l’eau, de village en pagode, de monastère en cour de ferme, ils parcourent un pays irrigué par l’un des plus grands fleuves au monde : l’Irrawaddy, qui s’étire de l’Himalaya à la mer d’Andaman.

A travers leurs itinéraires respectifs, ils découvrent des habitants qui puisent dans le bouddhisme la force de résister à une junte au pouvoir depuis près d’un demi-siècle. Révélant un quotidien scandé par les crues et décrues du fleuve nourricier, les fêtes et les rituels, les offrandes et l’enseignement, ce livre est un hommage à al dignité du peuple birman.

Extrait : Sur l’Irrawaddy : Nous remontons le cours de l’Irrawaddy de Mandalay à Bhamo, près de la frontière chinoise, sur un bateau de louage : croisière hors du temps, dans un monde à part. Le fleuve fluctue continuellement hors de son parcours, s’engouffre ici entre des berges escarpées, s’étale là comme un lac. Les bateliers cherchent le passage entre les bancs de sable : de la proue du bateau, le sondeur indique au pilote la profondeur de l’eau en levant sa main gauche avec deux, trois ou quatre doigts tendus pour indiquer le nombre de brasses. Nous croisons de lourdes barges chargées de teck, échouées sur des hauts-fonds, moteur rugissant. Il n’est pas facile de se désensabler. Durant l’hiver, quand les eaux sont basses, les berges atteignent une hauteur de six à huit mètres : des plaques de limon se détachent et s’effondrent dans le fleuve. La navigation de nuit est dangereuse. Au crépuscule, l’équipage choisit un endroit approprié pour amarrer le bateau. On déploie ensuite les bâches pour se protéger du froid et de l’humidité. L’obscurité vient vite, avec elle le silence et le bruissement du courant. Par temps clair, les étoiles scintillent au firmament.

En Birmanie
En Birmanie
de Jean-Marc Payot, Elisabeth Foch

En Birmanie, de Jean-Marc Payot, Elisabeth Foch
Éditeur: Philippe Rey
Parution: Janvier 2008
Pages: 139
ISBN-13: 978-2848761114

 

    887