Seuils

Seuils

Après “Parties communes” en 2007, le photographe Éric Rondepierre présente “Seuils” une série encore jamais publiée. L’artiste utilise des photos prises dans son quotidien et les fait dialoguer avec des scènes extraites du cinémamuet. Cette association d’images attire l’oeil par sa curiosité et son étrangeté, faisant ainsi revivre des fantômes cinématographiques au beau milieu de scènes quotidiennes.

La recherche de l’artiste

Depuis une vingtaine d’années, Éric Rondepierre exerce son oeil aiguisé à travers les pellicules cinématographiques. Il en retire des photogrammes qu’il transforme, leur donnant une réalité différente, empreinte d’étrangeté et de fascination.

Au gré de ses multiples séries, l’artiste a exploré divers aspects de ces images fugaces que renferment les films. Avec “Seuils”, le photographe confronte les temporalités et lesmédiums pour un rendu énigmatique.

Le Seuil, Lieu de rencontres

“Je vois le seuil comme une zone d’hésitation, de franchissement, une marque de discontinuité. C’est un appel vers le différent, l’inconnu. Ce basculement vers le deux que l’on retrouve dans presque tousmes travaux c’est aussi le lieu exaltant des rencontres et des choix.Mais c’est un point tangent, une simple lettre. Enlevez i, reste seul.”

par Éric Rondepierre

Seuils
Seuils
de Éric Rondepierre

Seuils, de Éric Rondepierre
Éditeur: Libel
Parution: Mars 2010
Pages: 48
ISBN-13: 978-2917659090

 

    333