Melting Point

Melting Point

Cet ouvrage présente une série d’images réalisées à l’usine de montage des automobiles Toyota à Valenciennes. Il se distingue clairement des travaux précédents du photographe, puisqu’ici, les images sont fluides, confuses, et ne présentent pas de rigueur architecturale.

Elles révèlent une esthétique toute particulière, aux couleurs vives et à la composition très chargée. Des fils, des tuyaux, des formes géométriques envahissent le cadre. Stéphane Couturier a également décidé d’adopter des temps de pose plus longs, donnant du flou et du mouvement à l’image.

Ce travail marque le passage de Stéphane Couturier à l’art. Ici, le photographe utilise un matériau esthétique, l’usine de fabrication, les machines, pour créer des univers aux milliers de formes possibles. Il se situe donc entre le document et la fiction : Il y a la réalité de l’usine et l’implication technologique, mais il y a aussi les formes et les couleurs qui semblent être sorties de l’imaginaire du photographe. Parfois, certains outils pragmatiques sont facilement reconnaissables, et peuvent être identifiés. Mais tous ces éléments peuvent aussi former un ensemble doté de sens, esthétique et harmonieux. En d’autres termes, une composition artistique.

Une composition artistique sur laquelle il est bon de s’attarder, compte tenu du nombre de détails qui y figurent. Chacun de ces détails contribue à donner une histoire à l’image. Les écrits fixés rappellent les conditions de travail en usine, les machines complexes rappellent la robotisation et la course après le temps.

Les tuyaux de métal, lorsqu’ils deviennent flous, forment une matière riche d’éclats. Une portière, sortie d’on ne sait où, traverse le cadre en volant, à la manière d’un léger projectile. Et même, des traces humaines, des gants en plastique et des casques de travail. Aucun visage n’apparaît, soulevant la déshumanisation de cet univers. Les machines ont tout dévoré. On entend presque leurs voix métalliques, chaotiques, monotones et oppressantes.

Stéphane Couturier brouille les formes, superpose des images, adopte le flou et la complexité pour faire ressortir l’éphémère, l’instable et la mutabilité. Tous ces éléments caractérisent notre époque, en perpétuel changement, suivant le rythme des nouvelles découvertes technologiques. Ici, les frontières ne sont plus nettes, contrairement à celles qui apparaissent de manière définie dans d’autres de ses travaux, comme dans Landscaping (Ville ouverte, octobre 2002). Dans ce travail, Stéphane Couturier décide de refléter son temps, dénué de toutes certitudes. L’ouvrage est introduit par une préface de André Rouillé.

par Alexandra Calame

Melting Point
Melting Point
de Stéphane Couturier

Melting Point, de Stéphane Couturier
Éditeur: Ville Ouverte
Parution: Octobre 2006
Pages: 54
ISBN-13: 978-2951878327

 

    534