Protectors

Protectors

“Protectors” traite de la perduration des mythes et de la cohabitation du monde profane dans la représentation du sacré, en juxtaposant l’aspect corporatif de métiers reliés à la représentation superstitieuse de protecteurs.

La série s’attache à illustrer librement et arbitrairement certains de ces “super-héros” d’autrefois, sous forme de portraits archétypes. Il s’agit là de “représentations-digressions” qui, à travers l’inspiration iconographique médiévale dans sa fixité et sa frontalité, emprunte également à la statuaire du nu antique l’expression selon laquelle la beauté du corps exprime celle de l’âme, comme une tentative d’hybridation ou de superposition de deux structures de pensées et modes de représentations.

Ainsi, au Moyen Age, les très puissantes corporations de métiers se regroupèrent sous l’égide et le patronage de saints, afin d’obtempérer au commandement de l’Eglise qui redoutait leur influence croissante et l’organisation d’un contre-pouvoir laïque.

Les croyances et superstitions rattachées aux légendes des existences terrestres de ces « idoles » variaient selon les régions et les époques, ce qui ajouta encore au folklore : très souvent différents saints furent proposés pour remplir la même fonction, de même que des fonctions variées furent attribuées à un même saint… La série s’attache à illustrer librement et arbitrairement certains de ces « super-héros » d’autrefois, sous forme de portraits archétypes, parfois ironiquement oxymores et teintés d’inquiétante étrangeté. Le traitement esthétisant renvoie à l’univers pictural : les icônes peintes de blanc, illustrant parfois le martyre subi, muni de l’attribut du métier représenté, baignent dans une lumière sépulcrale, et font référence aux peintures des primitifs Flamands, mais aussi aux statues antiques par l’emploi de la nudité.

Evidemment, il s’agit là d’un travail de “représentation-digression” qui, à travers l’inspiration iconographique médiévale dans sa fixité et sa frontalité, tout en limitant les éléments du contexte environnant, emprunte également à la statuaire du nu antique l’expression selon laquelle la beauté du corps exprime celle de l’âme, comme une tentative d’hybridation ou de superposition de deux structures de pensées et modes de représentations.

En outre, l’utilisation d’« objets-apanages » créés par des designers permet d’ancrer le travail d’une façon contemporaine dans la transposition du mythe avec des objets insolites liés à notre époque. En conclusion, cette série traite d’un sujet qui est au coeur de ma recherche artistique : l’héritage symbolique des mythes et leur imbrication dans notre culture moderne, tandis qu’a eu lieu depuis longtemps la séparation des deux mondes d’ordre temporel et spirituel.

par Sabine Pigalle

Protectors
Protectors
de Sabine Pigalle, Anne Malherbe

Protectors, de Sabine Pigalle, Anne Malherbe
Éditeur: Intervalles
Parution: Mai 2010
Pages: 96
ISBN-13: 978-2916355320

 

    351