Désert, un homme sans l’occident

Désert, un homme sans l'occident

C’est dans le désert tchadien, qui est comme sa deuxième patrie, que Raymond Depardon a tourné le film Un homme sans l’occident. Les photographies obtenues à partir du négatif ne racontent pas l’histoire du film.

L’album est une oeuvres autonome, dans la lignée des livres que Depardon a consacrés au Sahara. Au début du XXe siècle, un jeune officier engagé dans l’oeuvre coloniale, le lieutenant Diego Brosset, écrit un roman.

Dans ce roman, il se met à la place de l’autre, celui d’en face, celui qui lutte contre lui les armes à la main et que l’Occident n’a pas touché. Témoin et acteur, Diego Brosset ne peut pas oublier le monde qui va disparaître devant lui. Il prévient le lecteur de sa trahison. Il est fou d’embaumer les morts.

Seule aurait dû survivre la leçon d’humilité. Mais être humble c’ est renoncer aux joies du souvenir. Il rend le plus bel hommage à un inconnu.

Nous sommes de l’autre côté, parmi les plus grands chasseurs et nomades du désert. Nous avons la chance d’avoir ce témoignage, c’ est l’histoire peu banale d’un habitant du Sahara. C’est l’histoire d’Alifa.

Désert, un homme sans l'occident
Désert, un homme sans l’occident
de Raymond Depardon

Désert, un homme sans l’occident de Raymond Depardon
Éditeur: Seuil
Parution: Janvier 2003
Pages: 200
ISBN-13: 978-2020580717

 

    1368