18 septembre 2005 - Accueil du site » Man Ray » Léo Scheer Éditions

Man Ray rayographies

Man Ray rayographies

Emmanuelle de L’Écotais nous parle du Man Ray photographe qui n’a travaillé ni pour les galeries ni pour les musées (du moins jusqu’à la guerre) mais pour un marché oû les usages de la photographie sont décloisonnés, l’illustration apte à des recyclages multiples et variés, oû les va-et-vient entre expérimentation et utilisation mercantile sont autant de tremplins pour transgresser les règles.

Le photographies de Man Ray dans le livre rayographies : L’emploi d’accessoires dans la mouvance surréaliste, la diversité des éclairages attestent d’une démarche oû le hasard, l’improvisation ne sont que de façade.

L’artiste conçoit, imagine son portrait, le professionnel le prépare et le réalise. Le photogramme résulte d’une exposition directe, en laboratoire, d’objets entre la source lumineuse et le papier sensible, ne nécessitant l’usage d’aucun appareil.

Le photogramme transfigure les objets du quotidien, en donne des formes spectrales. Il provoque chez le public en perte de repères un effet de mystère, le lecteur cherchant à identifier un référent. La composition de cette nature morte moderne joue sur l’équilibre des formes entre elles (droites/courbes, noirs/blancs, géométriques/non géométriques...) suggérant l’intemporalité, la légèreté, l’envol.

L’étrangeté des effets de matières (volumétrie un peu écrasée, saturation lumineuse dématérialisant les substances) suscite une sorte de rêverie poétique. Man Ray a baptisé « Rayographies » ou « Rayogrammes » ses photogrammes tout comme Christian Schad avait nommé en 1918 « Schadographies » ses travaux interposant des papiers découpés ou objets plats sur du papier à noircissement direct.

Man Ray utilisera des objets en trois dimensions, jouant sur la transparence, l’opacité des matériaux comme le verre et travaillant toujours en laboratoire afin de pouvoir modifier les sources lumineuses (en jouant sur leur orientation, leur intensité, leur mise en mouvement, etc.).

Il avait pour objectif de « faire en photographie ce que faisaient les peintres, avec la différence [qu’il utilisait] de la lumière et des produits chimiques au lieu de couleurs et cela sans le secours de l’appareil photo

Man Ray rayographies
Man Ray rayographies
de Man Ray, Emmanuelle de l’ Ecotais

Man Ray rayographies, de Emmanuelle de l’ Ecotais
Éditeur: Léo Scheer
Parution: Septembre 2002
Pages: 284
ISBN-13: 978-2914172356

 

    2441