Jacques Henri Lartigue photographe

Jacques Henri Lartigue photographe

Dans l’ordre d’importance, Jacques-Henri Lartigue (1894-1986) s’est consacré, sans discontinuer, à la peinture, à l’écriture, à la photographie.

L’histoire aura surtout retenu la photographie. Il n’y a pas de hasard. À six ans, quand le jeune Lartigue tombe malade, son père lui offre une chambre à plaques. Jacques se prend au jeu de l’instant, au plaisir de saisir. Il fait ses premiers clichés avec les premiers pas du XXe siècle, dans les balbutiements des petits événements de sa vie.

Il constitue des albums, multiplie les tirages en amateur, dans un bonheur d’émerveillement, hanté par le fugitif, pris dans l’éphémère. Miracle de l’instant qu’il veut à tout prix fixer, sauver. D’où le choix de la photographie. Lartigue ou le spectateur du présent.

Lartigue photographe, riche de ses plus belles oeuvres des années 1910-1930, est l’itinéraire d’un homme qui a fait du bonheur une affaire personnelle, subjugué par la vie quotidienne avec ses réunions de famille, ses disciplines sportives, ses temps de loisirs, ses rencontres féminines.

Jacques-Henri Lartigue (1894-1986) a commencé sa longue carrière de photographe à l’âge de six ans quand son père lui fait cadeau de son premier appareil. Membre d’une famille de la grande bourgeoisie, il photographie les instants de bonheur de sa vie familiale et décrit aussi toute la société mondaine de la Belle Epoque et leurs activités : bains de mer, promenades au bois de Boulogne, courses hippiques, cette part de son travail le rendra célèbre.

Fasciné par les inventions et les machines de son époque, il a pris de nombreux clichés d’automobiles et d’engins volants divers. Cet album reproduit 126 de ses plus belles photos prises entre 1902 et 1973.

par Céline Darner

Jacques Henri Lartigue photographe, de Jacques Henri Lartigue
Éditeur: Delpire & Nathan
Parution: Avril 2007
Pages: 288
ISBN-13: 978-2097541994

 

    6068