Ferdinando Scianna

Ferdinando Scianna

Dans sa collection Photo Poche, l’éditeur Actes Sud vient de publier un petit recueil de photos du photographe sicilien Ferdinando Scianna de 1960 à 2005. Avec l’aide de Henri Cartier-Bresson, son maître de toujours, Ferdinando Scianna est le premier photographe italien à rejoindre, en 1982, l’agence Magnum. A 37 ans, cette reconnaissance par ses pairs vient aussi confirmer la place cardinale occupée par Scianna dans la scène photographique italienne de l’après guerre.

Sicilien d’origine, Scianna commence par photographier passionnément son île puis poursuit des études de Lettres et de philosophie à l’université de Palerme. Cette formation classique et humaniste explique en grande partie la dimension profondément littéraire - mais aussi ethnologique - de son oeuvre. En 1962, il expose Fêtes religieuses en Sicile qui impose son talent et provoque sa rencontre déterminante avec l’écrivain Leonardo Sciascia.

Le livre éponyme, qu’ils cosignent, obtiendra en 1966 une mention au prestigieux Prix Nadar. A travers visions et témoignages des rites religieux et des fêtes paysannes siciliennes, Scianna et Sciascia partagent le même intérêt pour les moeurs et la culture sicilienne, et fondent dans cette dyade étonnante une amitié profonde qu’ils cultiveront jusqu’à la mort de l’écrivain en 1989.

« C’est Sciascia, dira Scianna, qui m’a introduit à une certaine manière de voir les choses, à me situer par rapport aux autres et au monde, qui, tout simplement, m’a appris à penser ».

Ferdinando Scianna
Ferdinando Scianna
de Ferdinando Scianna, Maurice Nadeau

Journaliste et photographe, Scianna s’installe en 1974 à Paris pour une dizaine d’années comme correspondant permanent de l’Europeo. Il collabore régulièrement au Monde diplomatique et à la Quinzaine littéraire. A partir de 1987 il se consacre à la photographie de mode élargissant son audience et renouvelant significativement sa manière sans pour autant délaisser le reportage qu’il pratique au cours de nombreux voyages.

Fin lettré, Scianna se liera d’amitié avec des auteurs comme Jorge Luis Borges, Alberto Savinio, Vicente Consolo, Dominique Fernandez ou Milan Kundera. Ses portraits de Borges, Barthes ou Kundera sont aujourd’hui emblématiques.

Ferdinando Scianna incarne une forme rare de photographie qui se lit à plusieurs niveaux et dont la qualité de regard s’appuie sur une élaboration intellectuelle et analytique nourrie d’une vaste culture.

La préface très intéressante est signée Maurice Nadeau, qui était l’éditeur des oeuvres de Leonardo Sciascia pendant sa période parisienne. Il a connu personnellement Scianna, dont il nous trace un portrait vivant.

Ferdinando Scianna de Ferdinando Scianna, Maurice Nadeau
Éditeur: Acte Sud
Parution: Avril 2008
Pages: 144
ISBN-13: 978-2742772179

 

    945