Dorothea Lange

Dorothea Lange

Voilà un album tout entier consacré à l’une des plus grandes photographes : Dorothea Lange, porte-parole des humbles et des démunis, témoin d’une certaine Amérique. Des portraits, des scènes de rue, des paysages urbains se partagent ce livre exceptionnel à la hauteur d’une artiste rare, dont quelques images ont parcouru le monde entier, comme celle de cette mère terrassée par le désarroi, entourée de ses deux enfants, époustouflante icône de la maternité. La trajectoire Dorothea Lange traduit ses images : dès les années 20, passent devant son objectif les familles les plus riches et les plus en vue de San Francisco. À partir de 1933, elle sort de son studio, au moment où les États-Unis continuent de subir les retombées de la crise de 1929. Le pays compte plus de 14 millions de chômeurs. L’heure est à la soupe populaire. Près du studio de la photographe, une veuve de la classe ouvrière, surnommée l’Ange blanc, sert une soupe aux plus démunis. La scène va servir de cadre à l’une des premières images de Lange en “plein air” : un homme tourne le dos à la foule, appuyé contre un garde-fou, les mains jointes autour de son gobelet. Il porte un chapeau, son visage barbe naissante est légèrement incliné. Un mélange de détresse et d’hébétude.

Dorothea Lange figure parmi les photographes documentaires les plus célèbres. En 1935, lassée de son travail de portraitiste en studio, elle commence à photographier pour le compte de la Farm Security Administration, les conséquences de la Dépression sur la population américaine : le désastre humain de la migration des fermiers vers l’Ouest dont est extrait la célèbre photographie, Migrant Mother, qui figure sur la couverture de l’ouvrage, véritable icône des années trente. L’ouvrage est composé d’une introduction, de 55 photographies commentées et classées chronologiquement et d’une biographie.

Dorothea Lange (1895 - 1965)

Née à Hoboken (New Jersey), Dorothea Lange commence sa carrière à New York avant de s’installer à San Francisco oû elle ouvre un studio de portrait en 1918. Ses photographies poignantes des sans-abris attirent l’attention de la Resettlement Administration qui la recrute en 1935 et publie ses clichés de la pauvreté et de la détresse qui touchent alors violemment les États-Unis dans les journaux de tout le pays. Les clichés étant propriété de l’État, ils sont publiés sans demande de paiement, ce qui contribue à leur propagation rapide et à faire d’eux des icônes de l’entre-deux-guerres américaine. On ne pas parler de photojournalisme de l’entre-deux-guerres sans parler de la Farm Security Administration et de Dorothea Lange.

Mark Durden auteur de ce livre, est artiste et écrivain. Il est maître de conférences en histoire et théorie de la photographie à l’Université de Derby. Il a récemment organisé l’exposition Face On et co-édité le livre qui l’accompagne, Face On : Photography as Social Exchange.

Dorothea Lange
Dorothea Lange de Mark Durden

Dorothea Lange de Mark Durden
Éditeur: Phaidon Press
Parution: Septembre 2006
Pages: 55
ISBN-13: 978-0714896533

 

    2382