12 February 2007 - Home page » Diane Arbus » Aperture Éditions

Diane Arbus: An Aperture Monograph

Diane Arbus: An Aperture Monograph

Diane Arbus: An Aperture Monograph a été initialement publié en 1972, un an après la mort de l’artiste, en collaboration avec une rétrospective de son oeuvre au Musée d’Art Moderne. Edité et conçu par la fille d’Arbus, Doon et son collègue et ami, le peintre Marvin Israel, la monographie contient quatre vingts de ses photos les plus magistrales.

Les images de cette nouvelle édition, qui marque le vingt-cinquième anniversaire de la collection initiale de publication, ont été imprimés à partir de trois cents ligne écran duotone film, permettant la reproduction étonnamment clair.

L’impact de la collection est accentuée par l’introduction, qui contient des extraits de bandes sonores dans Arbus qui discute de ses expériences en tant que photographe et ses sentiments à propos de la nature souvent bizarres de ses sujets.

Le travail de Diane Arbus a influencé de façon indélébile la sensibilité visuelle moderne, comme en témoigne la capture des moments intensément personnelle de ce puissant groupe de photos.

par Silvio Nuz

Diane Arbus n’est pas un théoricien mais un artiste. Sa préoccupation était de ne pas étayer des positions philosophiques, mais de faire des photos. Elle aimait la photographie pour les miracles qu’il accomplit chaque jour, par accident, et respectés pour l’intentionnelle outil précis qu’il pourrait être, étant donné le talent, l’intelligence, de dévouement et de discipline. Ses photos sont concernés avec des entreprises privées plutôt que des réalités sociales, psychologiques plutôt que la cohérence visuelle, avec le prototype mythique et plutôt que de l’actualité et l’autre temporelle. Son véritable objet n’est rien de moins que l’unique vie intérieure de ceux qu’elle photographie.

par John Szarkowski, 1972, Directeur du Department of Photography, The Museum of Modern Art

Je n’ai jamais vu en photo, comme avant, et je suis sûr que je ne verront jamais leur égalité à nouveau. Ils sont le produit de quelque chose au-delà de l’appareil photo, le résultat d’un long, complexe et intense processus humain. Nul ne peut aller dans la rue demain et prendre une photo Diane Arbus. Ce serait simplement une adaptation de l’objectif et en appuyant sur un bouton. Ce qui a fait de ses photos a été grande tout ce qui est arrivé avant elle appuyé sur le bouton.

par Douglas Davis, Newsweek, 1984

Diane Arbus est l’une de nos légendes, sa monographie classique, un pivot qui a changé la direction de la photographie en Amérique. Elle saisit la complexité et de l’art dans la réalité. La qualité qui définit son travail et le sépare de presque tous les autres: la photographie est sa capacité à éprouver de l’empathie à un niveau bien au-delà de la langue.

par Nan Goldin, Bookforum, 1995

Diane Arbus: An Aperture Monograph was originally published in 1972, one year after the artist’s death, in conjunction with a retrospective of her work at the Museum of Modern Art. Edited and designed by Arbus’s daughter, Doon, and her friend and colleague, painter Marvin Israel, the monograph contains eighty of her most masterful photos. The images in this newly published edition, marking the twenty-fifth anniversary of the collection’s original publication, were printed from new three-hundred-line-screen duotone film, allowing for startlingly clear reproduction. The impact of the collection is heightened by the introduction, which contains excerpts of audio tapes in which Arbus discusses her experiences as a photographer and her feelings about the often bizarre nature of her subjects. Diane Arbus’s work has indelibly impacted modern visual sensibilities, evidenced by the intensely personal moments captured in this powerful group of photographs.

Diane Arbus was no a theorist but an artist. Her concern was not to buttress philosophical positions but to make pictures. She loved photography for the miracles it performs each day by accident, and respected it for the precise intentional tool that it could be, given talent, intelligence, dedication and discipline. Her pictures are concerned with private rather than social realities, with psychological rather than visual coherence, with the prototypical and mythic rather than the topical and temporal. Her real subject is no less than the unique interior lives of those she photographed.

© John Szarkowski, 1972, Director, Department of Photography, The Museum of Modern Art

I have never seen pictured like them before, and I am sure I will never see their equal again. They are the product of something beyond the camera, the result of a long, complex and intensely human process. No one can go into the street tomorrow and take a Diane Arbus photograph. That would be merely adjusting a lens and pressing a button. What made her pictures great was everything that happened before she pressed the button.

© Douglas Davis, Newsweek, 1984

Diane Arbus is one of our legends, her monograph a pivotal classic that changed the direction of photography in America. She captures the complexity and the art in reality. The quality that defines her work and separates it from almost all other photography is her ability to empathize on a level far beyond language.

© Nan Goldin, Bookforum, 1995

Diane Arbus: An Aperture Monograph
Monographie d’aperture
de Diane Arbus

Diane Arbus: An Aperture Monograph de Diane Arbus, Stan Grossfeld, Doon Arbus
Éditeur: Aperture
Parution: Janvier 2007
Pages: 184
ISBN-13: 978-0912334400

 

    5507