Lachapelle Land

Lachapelle Land

Entrer dans le monde de David LaChapelle ! Sur la couverture du livre (présenté dans un coffret), un homme au sourire en coin nous invite à entrer, d’un geste incitatif, dans cet univers coloré. Une banderolle d’anniversaire porte les initiales du photographe, Warhol apparait parmi d’autres visages connus, une femmes allongée sur le dos écarte les jambes. Un avion survole tout cela comme dans une mise en garde : "Préparez-vous au voyage."

LaChapelle land regroupe les photographies réalisées tout au long des années 1990. Toutes ou presque sont en couleurs, mis à part cette photographie pour les Jeans Diesel réalisée en 1994 à San Francisco. David LaChapelle y met en scène deux matelots à la Jean-Paul Gautier s’embrassant à toute bouche lors d’un armistice. David LaChapelle voit cette photographie comme une façon de légitimer le mouvement gay.

Les autres photographies ont d’abord un petit air d’Alice au pays des merveilles version hot : des mannequins aux visages de poupée évoluent au milieu de France Miniature. Tout est dans le démesure. Les maisons sont recouvertes de papiers peints flashys et de tapis fleuris. Deux vieilles poussent des cris d’horreur dans une chambre rose fushia avec un lit de "princesse". Assise dans un fauteuil roulant, la plus maigre tient un poids dans sa main, sans doute pour garder la forme...L’autre, bien plus grosse et dans une robe trop petite, définitivement plus de son âge lui soulève le couvercle de son dîner. Apparait alors un rat vivant, créant l’effroi chez les modèles et encore plus chez nous...

De l’or, des scènes de sexe, des ongles manucurés et décorés, des tétons à l’air, de l’alcool, de la bouffe et du fric à en pleuvoir. David LaChapelle arbore un goût prononcé pour le lait qui coule sur le corps des femmes, dont la référence n’est pas très difficile à comprendre. Toutes les photographies de David LaChapelle sont posées, pensées et repensées avant d’être mises en scène. Le photographe dit s’amuser à chercher des idées saugrenues avec son équipe et à les mettre en œuvre par la suite : "Chacune de mes photos est une aventure, j’ai besoin d’obtenir que les gens me suivent. De convaincre une star ou un mannequin de se mettre à poil, de se déguiser en poulet, de faire des choses abracadabrantes, d’aller à l’encontre des conseils de leur agent. Je trouve ça fabuleux." LaChapelle photographie beaucoup de stars du showbizz, et il faut l’avouer, peur de personnalités intéressantes (parmi elles, Sofia Coppola, Gael Garcia Bernal, Uma Thurman...)

Transparait dans ses clichés de l’humour, notamment dans sa série sur la famille. On sent que David LaChapelle s’amuse comme un enfant. Il en photographie certains, très blancs et pas encore musclés singeant un bodybuilder huileux arborant fièrement ses biceps.

Un texte à la fin du livre nous donne quelques clés pour saisir la démarche du photographe : "Mes première œuvres je les ai voulues très colorées, séduisantes- je m’éloigne délibérément de la réalité quotidienne ; la vie est trop triste".

par Mélanie Jourdan

Lachapelle Land, de David LaChapelle
Éditeur: Skylight
Parution: Janvier 2005
Pages: 152
ISBN-13: 978-3037665596

 

    1848