23 janvier 2010 - Accueil du site » Expositions photos »

Lisbonne envoutante

Lisbonne envoutante

Il y a deux Lisbonne : celle que l’on voit et celle que l’on sent. Sylvie Dupic place son objectif sensible entre les deux. La saudade [1] en filigrane, elle nous emmène ainsi dans son périple lisboète. À la fois pittoresque et sophistiquée, la capitale portugaise nous apparaît inondée d’azur, bercée par le va-et-vient du Tage. Le Tage, pas si sage, qui lui embrasse délicatement les contours.

En vrac, on retrouvera immortalisées situations, odeurs, sensations… Autres mystères et enchantements dont la belle a le secret.

L’étrange ballet des mouettes, que l’on contemple en sirotant une ginginha [2],… le quartier populaire d’Alfama, où résonnent le jour les clameurs des vendeuses ambulantes ; le soir venu, on se laisse porter par la mélodie plaintive du fado.

(Bien des fois, on lit son destin sur les lèvres d’une fadiste, qu’on écoute religieusement.)

Et puis le regard paisible de ceux qui voient s’effacer au loin un cacilheiro dans la mer de paille…

Ville aux influences méditerranéennes avec une âme et une véritable identité, Lisbonne est définitivement solaire. Sa lumière est envoûtante, et en inspire plus d’un. Laissez-vous donc perdre dans ses ruelles et charmer par les vues magnifiques qu’offrent ses collines et ses miradouros.

Lisbonne est une éternelle invitation au voyage. (Dans un eléctrico [3] nommé désir). Embarquez donc pour ce merveilleux voyage immobile !

Lisbonne envoutante 1 Sentiment proche du spleen, de la nostalgie.
- 2 Liqueur sucrée, à base de cerises. Tradition, dit-on, aussi ancienne que Lisbonne.
- 3 Le tramway portugais.

par Patrick Caseiro

JPEG - 50.6 ko
Lisbonne envoutante
© Sylvie Dupic

 

    374