7ème édition - Chroniques nomades, festival OFF 2007

7ème édition - Chroniques nomades, festival OFF 2007

La photographie est une pratique devenue courante, elle se trouve aujourd’hui de plus en plus ancrée dans notre quotidien et prend une dimension plus importante, voire intime. Que la recherche soit documentaire, sociale, esthétique ou intérieure, les travaux des photographes portent des valeurs qui nous sont chères comme l’engagement, le respect, la protection de la nature, sans omettre le symbole, la poésie et le rêve.

C’est dans cette perspective que le Festival Off des Chroniques Nomades vous présente pour sa 7éme édition les travaux de dix photographes et un collectif, à Honfleur, port d’embarquement de nombreux aventuriers.

Cette édition 2007 propose un éventail d’approches sensibles, de représentations d’un Ailleurs, de frontières, de l’Autre et de sa place dans la nature, dans la spiritualité.

Le Festival Off en parallèle de Chroniques Nomades a le plaisir d’inviter le public à découvrir neuf expositions photographiques sur le thème du Voyage et de l’Aventure du 12 au 20 mai 2007, dans les Greniers à Sel et dans la ville de Honfleur. Il affirme ici son objectif principal : encourager les vocations photographiques et soutenir les jeunes talents.

Le Festival OFF des Chroniques Nomades est géré par une association de loi 1901 créée le 5 février 2001 : Association du Festival Off de Honfleur.

Ce festival se tient chaque année aux côtés du festival Chroniques Nomades, présentant les travaux de photographes reconnus, sur le thème du voyage et de l’aventure. Il profite ainsi de l’affluence du public et intéressés, attirés à Honfleur depuis dix ans.

Le Festival OFF existe, afin de promouvoir les créations de la nouvelle génération de photographes dont les aspirations et les inspirations se trouvent dans le voyage, la rencontre de l’autre, et l’aventure photographique.

7ème édition - Chroniques nomades, festival OFF 2007
7ème èdition
Chroniques nomades, festival OFF 2007

Déroulement

Suite à l’invitation en 2003 de M. Claude Geiss, Directeur Artistique du festival Chroniques Nomades, le Festival OFF présente ses expositions dans l’enceinte des Greniers à sel. Cet espace est complété par différents lieux emblématiques de la ville : l’Office du Tourisme, la Médiathèque, la Pharmacie FAICT, la Pharmacie du Passocéan, ou encore la Brocanterie. Cette implication de la ville traduit l’enthousiasme des commerçants pour l’événement. Depuis sa création, le Festival OFF s’est développé tant par la qualité et la quantité des démarches photographiques présentées.

Lors de sa cinquième édition, le festival connaît un élan supplémentaire en présentant deux spectacles de Contes pour les enfants du Centre de Loisirs de Honfleur, de même qu’un diaporama projeté sur grand écran sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Cette projection, réalisée en partenariat avec Epson, regroupe l’ensemble des expositions du Off ainsi que des images inédites.

En 2006, les photographes du Off ont présentés officiellement leurs travaux à plus de 23 000 visiteurs qui ont appréciés les regards et parcours de ces jeunes photographes aux cotés des plus reconnus. En outre, le Festival OFF intègre dans sa démarche l’invitation d’un photographe étranger : Scott Eells, photographe américain. Son travail traitant du conflit entre les « riches » et les « pauvres », permet d’élargir le regard sur la photographie de voyage.

Depuis sa création, le Festival OFF ne cesse de se développer et fait parler de lui aux Rencontres Internationales de la photographie en Arles et au festival de photoreportage, Visa Pour l’Image, à Perpignan. Il est largement diffusé par la presse régionale (Ouest France, le Pays d’Auge), la presse nationale (le Monde Diplomatique, l’Humanité) et la presse spécialisée.

Les photographes

- Vikrant KUMAR ’ai passé quelques semaines voyageant à travers le Sikkim en mars 2006. J’ai voulu explorer cet endroit qui a ététouché par le Bouddhisme, porté par les passages élevés du Tibet. Cette exposition est une collection d’images de ce voyage qui raconte ma première rencontre avec le Sikkim et avec le bouddhisme en particulier. Des jours passés en train de méditer dans le Sangachoeling G umpa, reculé de la hâte et du mouvement, parmi de jeunes moines apprentis à Dali, près de Darjeeling. Ceci est mon chemin vers Bouddha, la découverte du bouddhisme comme un mode de vie, en harmonie avec le monde. U n exemple de la façon dont une philosophie peut changer un peuple, pour le meilleur !

- Guillaume BLANCHON U n périple du nord au sud en 48 heures de train, première immersion, brutale et rapide. Les sens sont secoués, des images furtives défilent. Suivent quelques jours sans mouvement. Puis une nouvelle traversée, plus lente, du Kérala au Rajasthan, à survoler la surface des choses… U n voyage à tenter de mêler couleurs et sensations sur la pellicule. Le spectacle est là

 

    947