Martine Franck - Biographie

Martine Franck - Biographie

Martine Franck est née en Belgique en 1938. Puis, elle grandi dans un univers cosmopolite entre New-York, L’Arizona et l’Angleterre où elle reçoit sa première formation. Elle étudie l’histoire de l’art à l’université de Madrid et à l’école du Louvre à Paris. Martine Franck décide de se tourner vers la photographie après un parcours qui s’orientait plus vers la recherche historique et la critique d’art. Elle travaille ensuite pour Time-Life en tant qu’ assistante d’Eliot Elisofon et de Gjon Mili.

Après avoir acquis la technique de la chambre noire, elle débute sa carrière en tant que photographe free-lance. C’est ainsi qu’elle réalise ses premiers reportages et suit notamment le Théâtre du Soleil, dirigé par Ariane Mnouchkine, depuis 1964 jusqu’à présent. Martine Franck se tourne ensuite vers l’agence Vu, organisée autour de Pierre de Fenoyl. En 1972, elle contribue à la fondation de l’agence Viva, qui propose une vision nouvelle de la vie contemporaine et de la société en mutation. Elle fait pendant cette période de nombreux portraits d’écrivains et d’artistes, et travaille également pour Vogue.

En 1983, elle entreprend un travail de grande envergure pour les droits de la femme au Ministère français, et devient membre de l’agence Magnum Photos. Son travail devient alors de plus en plus personnel, se penchant de plus en plus vers une tendance humaniste du photo-journalisme. Elle choisi donc des sujets à fort impact social, dans une volonté de témoignage de la réalité.

Depuis 1985, Franck a collaboré avec la fédération internalionale des petits frères des pauvres, organisation non gouvernementale qui œuvre pour les personnes âgées et marginalisées de la société. Elle visite en 1993 l’île de Tory où elle suit le quotidien d’une communauté gaélique, qui donnera naissance à un témoignage photographique très fort. Cinq ans plus tard, elle signe l’exposition emblématique "D’un jour, l’autre" à la Maison Européenne de la photographie. Elle voyage également en Asie où elle suit les Tulkus, de jeunes lamas reconnus pour être la réincarnation de grands maîtres spirituels.

Elle décide de fonder en 2002 la fondation Henri Cartier-Bresson, qui conserve l’œuvre artistique du photographe et en assure la promotion.

Bibliographie de Martine Franck

Martine Franck - Biographie 1978 : "Les Lubérons", Éditions du Chêne
- 1982 : "Martine Franck", Galerie municipale du Château d’Eau
- 1983 : "Des femmes et de la création", Maison de la culture du Havre
- 1988 : "De temps en temps", Petits frères des pauvres
- 1998 : "D’un jour, l’autre", Seuil, 164p. (ISBN 2020347717) -Voir ce livre
- 1998 : "Tory : île aux confins de l’Europe", Éditions Benteli
- 1999 : "Martine Franck : One Day to the Next" Aperture, 168p. (ISBN 0893818453) -Voir ce livre
- 2000 : "Martine Franck", Galerie Claude Bernard
- 2002 : "Martine Franck, Photographe", Édition des Musées de la ville de Paris, Adam Biro, 141p. (ISBN 2879006074)
- 2004 : "Jean de la Fontaine", Actes Sud
- 2004 : "Henri Cartier-Bresson et Martine Franck chez Balthus", Fondation Baltus
- 2007 : "Martine Franck", Photo Poche Actes Sud, 144p. (ISBN 9782742767250) -Voir ce livre
- 2007 : "Martine Franck" avec L. Baring, Martine Franck, Phaidon, 128p. (ISBN 0714897167) -Voir ce livre

 

    10355