Henri Cartier-Bresson - Biographie

Henri Cartier-Bresson - Biographie

Henri Cartier-Bresson est né le 22 août 1908 à Chanteloup (Seine-et-Marne), France. En 1947, il fonde l’agence coopérative Magnum Photos avec Robert Capa, David Seymour (dit Chim), William Vandivert et George Rodger. Henri Cartier-Bresson s’éteint le 3 août 2004, âgé presque de 96 ans, à Monjustin, en Provence (France). Il fait ses études au lycée Condorcet. Pas de diplôme.

Biographie

Henri Cartier-Bresson - Biographie 1923, il se passionne pour la peinture et pour l’attitude des Surréalistes.
- 1927-28, il étudie la peinture chez André Lhote.
- 1931, parti à l’aventure en Côte d’Ivoire, il y reste un an et fait ses premières photographies. De retour en Europe, il se consacre à la photographie. Il voyage en Europe avec André Pieyre de Mandiargues et Leonor Fini.
- 1932, il expose à la galerie Julien Levy, New York. Ses photographies sont ensuite présentées au Club Atheneo, Madrid. Charles Peignot le publie dans Art et Métiers Graphiques.
- 1933, il part un an au Mexique avec une expédition ethnographique.
- 1935, il expose avec Manuel Alvarez Bravo au Palacio de Bellas Artes de Mexico. Il séjourne aux Etats-Unis, oû il prend ses premières photographies de New York et il s’initie au cinéma aux côtés de Paul Strand.
- 1936, il est second assistant de Jean Renoir pour le film Une partie de campagne.
- 1937, il réalise un documentaire sur les hôpitaux de l’Espagne Républicaine, Victoire de la Vie, et un autre documentaire pour le Secours Rouge, L’Espagne vivra. Louis Aragon l’introduit à Regards, oû il publie plusieurs reportages, dont le couronnement du roi George VI.
- 1938, assistant avec Jacques Becker et André Zvoboda sur le film La règle du jeu.
- 1940, il est fait prisonnier par les Allemands mais il réussit à s’évader en 1943, après deux tentatives infructueuses.
- 1943, il participe au MNPGD, mouvement clandestin d’aide aux prisonniers et évadés. Il réalise des portraits d’artistes et d’écrivains pour les éditions Braun : Matisse, Picasso, Braque, Bonnard, Claudel, Rouault, etc.
- 1944-45, il s’associe à un groupe de professionnels qui photographient la Libération de Paris. Il réalise Le Retour, documentaire sur le rapatriement des prisonniers de guerre et des déportés.
- 1946, il passe plus d’un an aux Etats-Unis pour compléter une exposition posthume dont le Musée d’Art moderne de New York avait pris l’initiative, le croyant disparu pendant la guerre. Il voyage à travers les Etats-Unis avec John Malcom Brinnin.
- 1947, il fonde l’agence coopérative Magnum Photos avec Robert Capa, David Seymour (dit Chim), William Vandivert et George Rodger.
- 1948-50, il passe trois ans en Orient : en Inde à la mort de Gandhi ; en Chine, pendant les six derniers mois du Kuomindang et les six premiers de la République Populaire de Chine ; en Indonésie, au moment de son indépendance.
- 1952-53, il retourne en Europe.
- 1952, il publie son premier livre avec Tériade, Images à la Sauvette, avec une couverture de Matisse.
- 1954, il publie Danses à Bali chez Robert Delpire, avec un texte d’Anthonin Artaud sur le théâtre Balinais. Début d’une longue collaboration avec Delpire. Il est le premier photographe admis en U.R.S.S. après la détente.
- 1955, première exposition en France au Pavillon de Marsan, musée du Louvre, qui circule à travers le monde. Il publie Les Européens avec Tériade, avec une couverture de Mirà.
- 1958-59, il retourne en Chine pour trois mois à l’occasion du dixième anniversaire de la République Populaire.
- 1963, il retourne au Mexique après trente ans et y reste quatre mois. Life Magazine l’envoie à Cuba.
- 1965, il voyage plusieurs mois au Japon.
- 1966, il retourne en Inde. Il se sépare de l’agence Magnum, qui conserve néanmoins l’exploitation de ses archives. Comme auparavant, ses photographies sont tirées chez Pictorial Service.
- 1967, commande d’IBM pour une étude sur L’Homme et la Machine.
- 1969, il voyage en France pendant un an pour la sélection du Readers Digest et publie le livre Vive la France.
- 1970, Exposition qui se tient au Grand Palais à Paris en France.
- 1972, il retourne en U.R.S.S.
- 1974, il se consacre au dessin, au portrait et aux paysages photographiques.
- 1975, première exposition de dessins à la Carlton Gallery, New York.
- 1980, il retourne en Inde.
- 1981, il reçoit le Prix National de la Photographie, Ministère de la Culture, Paris.
- 1986, il reçoit le Prix Novecento des mains de la veuve de Jorge Luis Borges, Palerme, Sicile.
- 1987, le Musée d’Art moderne de New York organise l’exposition Early Works, qui revient sur les premières années de son oeuvre.
- 1988, le Centre National de la Photographie lui rend hommmage, Paris.
- 1997, Dessins, 1974-1997, Galerie Claude Bernard, Paris.
- 2000, il décide avec sa femme Martine Franck et leur fille Mélanie de créer la Fondation Henri Cartier-Bresson, destinée notamment à rassembler son oeuvre et à créer un espace d’exposition ouvert à d’autres artistes.
- 2002, la Fondation Henri Cartier-Bresson est reconnue d’utilité publique par l’Etat français. Photographies, Galerie Claude Bernard, Paris.
- 2003, Rétrospective De qui s’agit-il ?, Bibiothèque nationale de France (BnF), Paris. Ouverture de la Fondation Henri Cartier-Bresson.
- 2004, Henri Cartier-Bresson s’éteint le 3 août, âgé presque de 96 ans, à Monjustin, en Provence (France). L’appareil photographique est pour moi un carnet de croquis, l’instrument de l’intuition et de la spontanéité, le maître de l’instant qui, en termes visuels, questionne et décide à la fois. Pour « signifier » le monde, il faut se sentir impliqué dans ce que l’on découpe à travers le viseur. Cette attitude exige de la concentration, de la sensibilité, un sens de la géométrie. C’est par une économie de moyens et surtout un oubli de soi-même que l’on arrive à la simplicité d’expression. Photographier : c’est retenir son souffle quand toutes nos facultés convergent pour capter la réalité fuyante ; c’est alors que la saisie d’une image est une grande joie physique et intellectuelle. Photographier : c’est dans un même instant et en une fraction de seconde reconnaître un fait et l’organisation rigoureuse de formes perçues visuellement qui expriment et signifient ce fait. C’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’oeil et le coeur. C’est une façon de vivre. © Henri Cartier-Bresson © source : Fondation Henri Cartier-Bresson

Bibliographie de Henri Cartier-Bresson

- 2008 « Photographing America » - Henri Cartier-Bresson, Walker Evans, Jean-François Chevrier, Agnès Sire -Thames & Hudson éditions - Voir ce livre
- 2008 « Juste à temps Henri » Cartier-Bresson Nikos Stathis, Marie Houblon - Autrement éditions - Voir ce livre - 2008 « Le tir photographique » Henri Cartier-Bresson, Clément Chéroux - Gallimard éditions- Voir ce livre
- 2007 « Des images et des mots Henri Cartier-Bresson » -Robert Delpire éditions - Voir ce livre
- 2007 « Le scrap book Henri Cartier-Bresson » - Ute Eskildsen Henri, Cartier-Bresson - Steidl Publishing - Voir ce livre
- 2007 « Henri Cartier-Bresson : A Biography » Pierre Assouline, Henri Cartier-Bresson - Steidl Publishing - Voir ce livre
- 2005 « Henri Cartier-Bresson, the Man, the Image and the World » - Henri Cartier-Bresson, Robert Delpire, Peter Galassi -Thames & Hudson éditions -Voir ce livre
- 2005 « Henri Cartier-Bresson in India » Henri Cartier-Bresson -Thames & Hudson éditions - Voir ce livre
- 2005 « Henri Cartier-Bresson, Landscape Townscape » - Henri Cartier-Bresson, Erik Orsenna, Gerard Mace - Voir ce livre
- 2005 « Henri Cartier-Bresson » Henri Cartier-Bresson, Henri Cartier-Bresson - Voir ce livre
- 2005 « Photographe Henri Cartier-Bresson » - Voir ce livre
- 2006 « Le silence intérieur d’une victime consentante : Portraits photographiques par Henri Cartier-Bresson » - Henri Cartier-Bresson, Agnès Sire, Jean-Luc Nancy - éditeur : Thames & Hudson - Voir ce livre
- 2005 « Henri Cartier-Bresson, the Man, the Image and the World » - Henri Cartier-Bresson, Robert Delpire, Peter Galassi - éditeur : Thames & Hudson - Voir ce livre
- 2003 « De qui s’agit-il ? » - Textes de Philippe Arbaizar, Jean Clair, Claude Cookman, Robert Delpire, Jean Leymarie, Jean-Noel Jeanneney, Serge Toubiana - Editions BnF/Gallimard Paris - Editions allemande, anglaise, espagnole et italienne - Voir ce livre
- 2001 « Paysages » - Delpire Editeur, Paris - Textes de Erik Orsenna et Gérard Macé - Editions allemande, américaine, anglaise et italienne - - Voir ce livre
- 1998 « Tête à tête » - Texte de Ernst H.Gombrich - Gallimard, Paris - Editions allemande, anglaise, américaine, italienne, portugaise
- 1997 « Des Européens » - Texte de Jean Clair - Editions du Seuil, Paris - Editions allemande, américaine, anglaise, italienne, portugaise
- 1996 « L’Imaginaire d’après nature » - Textes de Henri Cartier-Bresson - Fata Morgana, Paris - Editions allemande et américaine
- 1994 « Paris à vue d’oeil » - Textes de Véra Feyder et André Pieyre de Mandiargues - Editions du Seuil, Paris - Editions allemande, américaine, anglaise et japonaise
- 1994 « Double regard (dessins et photos) » - Texte de Jean Leymarie - Le Nyctalope : Amiens - Editions française et anglaise
- 1994 « Carnets mexicains, 1934-1964 » - Texte de Carlos Fuentes - Hazan, Paris - Editions anglaise et italienne
- 1994 « L’Art sans art » - Texte de Jean-Pierre Montier - Editions Flammarion, Paris - Editions allemande, anglaise et italienne
- 1991 « L’Amérique furtivement » - Préface de Gilles Mora - Editions du Seuil, Paris - Editions allemande, américaine, anglaise, danoise, italienne et portugaise
- 1991 « Alberto Giacometti » photographié par Henri Cartier-Bresson - Textes d’Henri Cartier-Bresson et Louis Clayeux - Franco Sciardelli, Milan
- 1989 « L’Autre Chine » - Introduction de Robert Guillain - Collection Photo Notes - Centre National de la Photographie, Paris
- 1989 « Trait pour Trait (dessins) » - Les dessins d’Henri Cartier-Bresson - Introduction de Jean Clair et John Russell - Editions Arthaud, Paris - Editions anglaise et allemande
- 1987 « Henri Cartier-Bresson : premières photos » - De l’objectif hasardeux au hasard objectif - Texte de Peter Galassi - Arthaud, Paris - Edition anglaise
- 1985 « Henri Cartier-Bresson en Inde » - Introduction de Satyajit Ray, photographies et notes d’Henri Cartier-Bresson - Texte d’Yves Véquaud - Centre National de la Photographie, Paris - Editions anglaise -
- 1985 « Photoportraits » Texte d’André Pieyre de Mandiargues - Editions Gallimard, Paris - Edition allemande et anglaise
- 1983 « Henri Cartier-Bresson » - Ritratti - Textes d’André Pieyre de Mandiargues et Ferdinando Scianna - Coll - I Grandi Fotografi - Gruppo Editoriale Fabbri, Milan - Editions anglaise et espagnole
- 1979 « Henri Cartier-Bresson, photographe » - Textes d’Yves Bonnefoy - Delpire, Paris - Editions américaine, allemande, anglaise, japonaise et italienne -
- 1976 « Henri Cartier-Bresson » - Textes d’Henri Cartier-Bresson - Delpire - Nouvel Observateur, Paris - Editions allemande, américaine, anglaise, japonaise et italienne
- 1973 « A propos de l’URSS » - Editions du Chêne, Paris - Editions allemande, américaine, anglaise et suisse
- 1972 « Visages d’Asie » - Introduction Robert Shaplen - Editions du Chêne, Paris - Edition anglaise
- 1970 « Vive la France » - Texte de François Nourissier - Sélection du Reader’s Digest, Robert Laffont, Paris - Editions allemande et anglaise
- 1969 « L’Homme et la machine » - Mission d’IBM, introduction d’Etiemble - Editions du Chêne, Paris - Editions allemande, américaine, italienne et espagnole
- 1968 « Flagrants Délits » - Delpire Editeur, Paris - Editions allemande, américaine, et suisse
- 1964 « China - Photographies et notes sur quinze mois passés en Chine » - Texte de Barbara Miller - Bantam Books, New York - Edition américaine
- 1963 « Photographies d’Henri Cartier-Bresson » - Delpire Editeur, Paris - Editions américaine, anglaise, japonaise et suisse
- 1958 « Henri Cartier-Bresson : Fotografie » - Texte d’Anna Farova - Statni nakladatelstvi krasné, Prague
- 1955 « Les Européens » - Photographies et introduction d’Henri Cartier-Bresson - Couverture de Joan Miro - Editions Verve, Paris - Edition américaine
- 1955 « Moscou, vu par Henri Cartier-Bresson » - Delpire Editeur, Paris - Edition anglaise, allemande et italienne
- 1954 D’une Chine à l’autre » - Préface de Jean-Paul Sartre - Delpire Editeur, Paris - Editions allemande, anglaise et italienne
- 1954 « Les Danses à Bali » - Texte d’Antonin Artaud sur le théâtre balinais et commentaires de Béryl de Zoete - Delpire Editeur, Paris - Edition allemande
- 1952 « Images à la sauvette » - Textes et photographies d’Henri Cartier-Bresson - Couverture de Henri Matisse - Conçu par Tériade aux Editions Verve, Paris - Edition américaine
- 1947 « The Photographs of Henri Cartier-Bresson » - Texte de Lincoln Kirstein, Museum of Modern Art, New York.

FONDATION HENRI CARTIER-BRESSON

La fondation accueille les oeuvres de Henri Cartier-Bresson. La Fondation est installée dans un atelier de Montparnasse, afin de garantir l’indépendance de l’oeuvre, de conserver intact ce patrimoine, et d’en favoriser la consultation par les chercheurs et artistes. Mais le lieu est également ouvert à d’autres artistes contemporains, et se veut un espace de création et de réflexion. Pour le photographe, prendre une photo, c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’oeil et le coeur. C’est une façon de vivre. Il fut également artisan de Jean Renoir, et réalisa lui-même des films, notamment un sur le combat des républicains espagnols. Il contribua enfin à fixer des personnalités de son temps dans l’éternité, avec sa série de portraits d’écrivains, Camus, Sartre, Faulkner, Mauriac, et tant d’autres, devenus ainsi des mythes. A la Fondation, la présentation d’oeuvres d’Henri Cartier-Bresson alternera avec celle d’autres artistes.

En nov. 02 - 2008 source © Agence de presse Artprice

Henri Cartier-Bresson : aux enchères Parmi les grands photographes reporter, certains ont su transformer les clichés en oeuvres d’art. Fondateur de l’Agence Magnum, Henri Cartier Bresson est l’un de ces pionniers.

Aujourd’hui, la photographie documentaire gagne des parts de marché dans les ventes aux enchères. Le 15 novembre, au coeur du mois de la Photo et du Salon Paris Photo, se tiendra à l’Hôtel Drouot l’édition 2002 du Photojournalisme aux enchères. 700 clichés y seront mis en vente. Mais les premiers pas des documentaires photographiques aux enchères n’ont pas été sans embûches...

Avec la hausse du marché de la photographie, les photos documentaires prennent un nouveau statut, celui de photographies d’art. Elles deviennent un enjeu culturel et financier. Depuis 1997, les prix des clichés d’Henri Cartier-Bresson ont augmenté de 162%. En 2000, un tirage d’époque de Seville, Spain (1933), adjugé 80.000 dollars (92.104 euros) a permis à son vendeur de faire plus que tripler sa mise de 1994. L’oeuvre avait alors été acquise pour 24.000 dollars (21.251 euros). Comme bien d’autres photojournalistes, Cartier-Bresson a atteint son prix le plus élevé en 2002.

 

    10945