Retour article »  https://www.livresphotos.com/livres-de-photos/beaux-livres/faces,546.html

mercredi 28 février 2007

Faces

Faces de Olivier Roller

Olivier Roller
Faces

    informations pratiques : Faces

  • Langue : Français
  • Éditeur : Argol
  • Date Parution : Février 2007
  • Reliure : Broché
  • Pages : 237
  • ISBN-10 : 2915978212
  • ISBN-13 : 978-2915978216
  • Photographe © : Olivier Roller
  •  © : Olivier Roller

On présente plus Olivier Roller déjà plusiuers ouvrages publié depuis quelques années à son actif : "Portraits, Écrivains et Cinéastes" Éditions de l’Autre Regard - 1997, « Aperghis kaléidoscope d’une résidence » Jempresse & Desmaret Éditions - 2001 ; « Qui Vive ? » Éditions le Matricule des Anges-CPLJ - 2000 ; « Portraits, Acteurs et Cinéastes » Éditions Ciné-Fils - 2001 ; et le beau "Clarita’s Way" l’Opossum Éditions en 2005.

Et voilà que cette année nous sorte Face[S] aux Éditions Argol avec les textes de 30 et 1 écrivains : Pierre Bergounioux, Stéphane Bouquet, Nicole Caligaris, Éric Chevillard, Patrick Deville, Clara Dupont-Monod, Jean-Michel Espitallier, Philippe Favier, Raymond Federman, Philippe Forest, Daniel Franco, Didier Garcia, Christian Garcin, Cécile Guilbert, Yannick Haenel, Hubert Lucot, Marcel Moreau, Richard Morgiève, Paul Nizon, Eric Pessan, Xavier Person, Christian Prigent, Nathalie Quintane, Shoshana Rappaport-Jaccottet, Jacques Roubaud, François Salvaing, Tiphaine Samoyault, Jacques Serena, Jude Stéfan, Christophe Tarkos, Enrique Vila-Matas. - Les photographies de Oliver Roller on fait la une de plusieurs couvertures de Libération Culture.

Une soirée à la MEP (Maison Européenne de la Photographie) sera organisé le 11 mai 2007 autour du livre et plus largement de comment on représente en photographie les gens aujourd’hui.

Faces
Face[S]
Faces de Olivier Roller

Biographie de Olivier Roller

Né en 1971, à Strasbourg. Premières photographies parues dans la revue Limelight, puis les journaux Libération, le Monde, Télérama. Très vite, le portrait s’impose. Portrait du monde en demi-teinte, portrait de regards, de rides, de front baissé. Des visages, par centaines, commandés le temps d’une page, mais aussi le temps d’une série personnelle. Ses amis, sa mère, personne... Le sujet ne compte pas. Seul compte le regard posé dessus. par Clara Dupont-Monod