Retourner à l'article »  https://www.livresphotos.com/livres-de-photos/reportages-et-documentaires/henri-huet-photographe-de-guerre,321.html

Henri Huet photographe de guerre

Henri Huet : J’étais photographe de guerre au Viêtnam, de Henri Huet, Horst Faas, H. Guedouin

Henri Huet photographe de guerre

informations pratiques : Henri Huet photographe de guerre

Langue : Français
Éditeur : Chêne
Date de Publication : Septembre 2006
Type Reliure : Relié
Pages : 191
ISBN 10 : 2842776542
ISBN 13 : 978-2842776542
Dimensions ‏ : ‎24 x 30 cm
Poids : ‎1.48 kg


Photographe  : © Horst Faas
© Henri Huet
Éditeur  : Du Chêne Éditions

À travers une sélection de ces meilleures photos, prises entre 1965 et 1971, et à son regard très sensible sur cette guerre, attentif à la souffrance des soldats américains et à celle de la population vietnamienne. un témoignage sur ce qu’étaient la vie et le métier de photographe de guerre.

Henri Huet photographe de guerre cet ouvrage est à la fois :

  • Un hommage à l’oeuvre photographique d’Henri Huet à travers une sélection de ces meilleures photos, prises entre 1965 et 1971, et à son regard très sensible sur cette guerre, attentif à la souffrance des soldats américains et à celle de la population vietnamienne.
  • Un témoignage sur ce qu’étaient la vie et le métier de photographe de guerre à cette époque grâce à la publication d’extraits de la correspondance personnelle d’Henri Huet, aux nombreux témoignages de ceux qui l’ont connu, à leurs commentaires sur certaines de ses photos et à des focus. Henri Huet : J’étais photographe de guerre au Viêtnam : Vraiment, j’aime mon métier et n’en changerais pour rien au monde. Vous devez me trouver un peu fou, mais vous savez depuis belle lurette que j’ai toujours été un peu casse-cou.

Lorsqu’il écrit ces lignes, le 29 mars 1965, Henri Huet - né au Vietnam de père français et de mère vietnamienne mais élevé en France - travaille depuis dix mois pour l’agence de presse américaine United Press International.

Photographe de guerre, il a déjà couvert plus d’opérations militaires au Vietnam qu’il n’avait eu l’occasion de le faire pendant ses deux année de service dans l’armée française en Indochine.

Ce n’est que le début. Deux mois plus tard, il rejoint l’équipe d’Associated Press, agence rivale. Admiré de ses confrères, aimé pour sa modestie et son courage, armé de son seul appareil photo, il prendra des clichés qui seront à la une de tous les journaux de l’époque comme Life et à l’origine de bien des vocations de photographes.

Certains clichés resteront emblématiques de la guerre du Vietnam, notamment les photos de la bataille d’An Thi qui lui vaudront le prix Robert Capa en 1966. Parti pour couvrir l’invasion du Laos, il disparaît dans un crash d’hélicoptère avec quatre autres photographes le 11 février 1971.

Extrait de la préface de Horst Faas :

Trente ans après l’entrée dans Saigon des tanks nord-vietnamiens, qui mettait fin à la guerre du Vietnam, un groupe de soixante journalistes grisonnants se tenait sous un soleil de plomb devant la cathédrale Notre-Dame (Nha Tho Duc Ba) pour rendre hommage à leurs amis et collègues morts ou disparus. Deux anciens correspondants de guerre commencèrent à lire les noms de ces amis qui les avaient laissés vieillir sans eux. Chaque nom qui résonnait - entre autres ceux des photographes Larry Burrows, Dickey Chapelle, Gilles Caron, Michel Laurent, Dana Stone, Kent Potter, Kyoishi Sawada - faisait surgir des images de rencontres et de discussions ou le souvenir diffus du jour de leur mort... Certains faisaient remonter de ma mémoire les photos prises par ces compagnons disparus, régulièrement republiées pour certaines. Quand le nom d’Henri Huet fut prononcé, mes pensées se détachèrent du passé. Et si Henri était vivant aujourd’hui ? Ferait-il partie de notre petit groupe ? Se sentirait-il toujours chez lui à Hô Chi Minh-Ville, où le Saigon provincial de sa jeunesse avait été remplacé par le béton, le verre et l’acier des buildings, où la guerre qu’il photographiait si bien était devenue une attraction touristique, où la génération d’après-guerre surfait sur Internet ? Tous ceux qui se tenaient, tête nue, sous la statue de Notre-Dame, savaient qui était Henri Huet et avaient leurs propres souvenirs de lui.

Henri Huet photographe de guerre
Henri Huet photographe de guerre
de Henri Huet, Horst Faas, H. Guedouin

Les photographies, les images ou les textes publié sur le site livresphotos.com ne sont pas libre de droit, on été fourni aimablement par l'auteur, l'attaché de presse ou le service de presse pour la publication d'un article et sont utilisable uniquement ? ce fin et pour le site livresphotos.com
   Copyright © :  Article Publié : 3 septembre 2006 - Modifié : 4 août 2022   sur livresphotos.com. Tous droits réservés. ©  2004 - 2022 livresphotos.com  CNIL:1033549