Retourner à l'article »  https://www.livresphotos.com/livres-de-photos/livres-photos-en-anglais/heinrich-kuhn-die-vollkommene-fotografie,1952.html

Heinrich Kühn : Die vollkommene Fotografie

Heinrich Kühn : Die vollkommene Fotografie, de Heinrich Kühn, Monika Faber

Heinrich Kühn : Die vollkommene Fotografie

informations pratiques : Heinrich Kühn : Die vollkommene Fotografie

Langue : Anglais
Éditeur : Hatje Cantz
Date de Publication : Juin 2010
Type Reliure : Relié
Pages : 288
ISBN 10 : 3775725687
ISBN 13 : 978-3775725682
Dimensions : 25 x 29.50 cm


Photographe  : © Heinrich Kühn
Éditeur  : Hatje Cantz Éditions

Heinrich Kühn (1866-1944) a été l’une des figures centrales de l’établissement de la photographie d’art internationale au tournant du XXe siècle. Son objectif de toujours était d’établir l’image photographique comme un moyen de rendre une vision artistique aussi précise et créative qu’en peinture ou en dessin. Avec Alfred Stieglitz et d’autres amis, Kühn fait de la photographie stylisée un élément du Gesamtkunstwerk auquel aspirent les sécessionnistes.

L’outil le plus important pour cela était un procédé offset qu’il avait mis au point, qui, en raison du libre choix du papier et du pigment, faisait ressembler l’image plus à une impression qu’à une photographie conventionnelle. Cela lui a permis de modifier délibérément les contrastes de luminosité pour s’adapter à sa notion de l’image et dissoudre la netteté de l’image, rejetée comme « non artistique », à sa convenance. Vers 1910, Kühn réduit le cosmos romantique du « pictorialisme » au point où ses compositions deviennent presque abstraites et présentent un sens de l’intemporalité et de l’équilibre.

Heinrich Kühn (1866–1944) was one of the central figures in the establishment of international art photography at the turn of the twentieth century. His lifelong goal was to establish the photographic image as an avenue for rendering an artistic vision as precisely and creatively as in painting or drawing. Along with Alfred Stieglitz and other friends, Kühn made the stylized photograph an element of the Gesamtkunstwerk aspired to by the Secessionists. The most important tool for this was an offset process he had perfected, which due to the free choice of paper and pigment made the picture look more like a print than a conventional photograph. This allowed him to deliberately alter the brightness contrasts to fit his notion of the image and dissolve the sharpness of the image, rejected as “non-artistic,” at his own convenience. Around 1910, Kühn reduced the romantic cosmos of “Pictorialism” to the point where his compositions became almost abstract and exhibited a sense of timelessness and balance.


Les photographies, les images ou les textes publié sur le site livresphotos.com ne sont pas libre de droit, on été fourni aimablement par l'auteur, l'attaché de presse ou le service de presse pour la publication d'un article et sont utilisable uniquement ? ce fin et pour le site livresphotos.com
   Copyright © :  Article Publié : 21 juin 2010 - Modifié : 7 août 2022   sur livresphotos.com. Tous droits réservés. ©  2004 - 2023 livresphotos.com  CNIL:1033549