Retour article »  https://www.livresphotos.com/expositions-photos/agusti-centelles-journal-d-une-guerre,1583.html

vendredi 19 juin 2009

Agustí Centelles, journal d’une guerre

Journal d’une guerre et d’un exil, Espagne-France, 1936-1939

Agustí Centelles
Agustí Centelles, journal d'une guerre

    informations pratiques : Agustí Centelles, journal d’une guerre

  • Photographe © : Agustí Centelles
  •  © : Agustí Centelles
  • Lieu :  Jeu de paume - Site Sully
  • Adresse : 62, rue Saint-Antoine
  • Ville : 75004 Paris
  • Pays : France
  • Tél : 0033 (0) 1 42 74 47 75
  • Dates :  Du 09 juin au 13 septembre 2009
  • Site : www.jeudepaume.org

Cette exposition retrace le parcours du photographe catalan Agustí Centelles (Valence, Espagne, 1909 / Barcelone, 1985) entre 1936 et 1939, de son expérience de la guerre civile d’Espagne à son internement en France, au camp de Bram.

Photojournaliste renommé dans les temps troubles de l’avant-guerre, Centelles, face au putsch de l’extrême droite, s’engagea en juillet 1936 dans la défense de l’État démocratique. Mobilisé en 1937 par le Bureau de propagande républicain, il devint l’un des grands iconographes de la résistance.

Agustí Centelles, journal d'une guerre
Camp de réfugiés de Bram
© Agustí Centelles

Après la défaite de 1939, comme des milliers d’autres Espagnols, il prit le chemin de l’exil et fut interné dans le camp de réfugiés de Bram, en France, où il continua à exercer son métier avec des moyens extrêmement précaires. Quand il prit la décision de fuir la France occupée et de retourner clandestinement en Espagne, il fut contraint de cacher plusieurs milliers de négatifs dans une maison de Carcassonne pour protéger l’identité de tous ceux qui auraient pu être reconnus par la police fasciste. Quarante ans plus tard, après la mort de Franco, Centelles retourna en France et récupéra ses très nombreuses archives.

JPEG - 79.1 ko
Colonnes scolaires de retour à Madrid
© Agustí Centelles

L’exposition présente une centaine de photographies — réalisées pendant la guerre civile et pendant les neuf mois passés à Bram –, pour la plupart inédites en France, et une collection de documents (magazines, lettres et carnets de notes du photographe).

JPEG - 121.6 ko
Famille de républicains
© Agustí Centelles