Retour article »  https://www.livresphotos.com/grands-photographes/irving-penn/natures-mortes,1567.html

lundi 15 juin 2009

Natures mortes

Natures mortes, d’Irving Penn

Irving Penn
Natures mortes

    informations pratiques : Natures mortes

  • Langue : Français
  • Éditeur : Assouline
  • Date Parution : Avril 2001
  • Reliure : Relié
  • ISBN-10 : 2843232805
  • ISBN-13 : 978-2843232800
  • Photographe © : Irving Penn
  •  © : Irving Penn
    Notre avis:
  • Intérêt du sujet  : 9/10
  • Texte : 8/10
  • Photo : 10/10
  • Présentation : 10/10

Natures mortes est un ouvrage qui regroupe pour la première fois toutes les natures mortes d’Irving Penn. Irving Penn, né aux États-Unis en 1917, étudie en premier le stylisme sous la direction d’Alexei Brodovitch, ce qui marque son grand intérêt pour la mode.

Puis, alors qu’il s’installe à New-York, il commence à découvrir les joies de la photographie en studio. Il réalise son premier sujet pour Vogue ; une nature morte. Cette première image fera sa renommée, puisque le photographe fait preuve d’une maîtrise de la lumière hors-pair. Celui-ci rend toute la matière de l’objet, et permet donc au spectateur de le percevoir d’une autre manière. Qu’il s’agisse de vieux mégots, de vieux papiers épars ou de végétation, les images de Penn se révèlent être esthétiques et riches. C’est ce qui fait de lui un maître de la photographie : il arrive à trouver la beauté partout.

Ici, Penn apparaît en contemporain d’un genre marqué par la tradition : la nature morte. Celle-ci, ayant inspiré des peintres comme Chardin, et d’autres génies de la peinture, prend une tout autre dimension à travers l’objectif du photographe. Penn se concentre sur des objets à première vue anodins, et arrive à créer des images intelligentes, qui peuvent également déranger les adeptes de la tradition. Dans ce sens, le travail de Penn est extrêmement moderne, lorsqu’il s’intéresse à des reliques qui reflètent plus le culturel que l’ode aux plaisirs.

Les images peuvent tour à tour enchanter l’œil, puis le choquer. John Szarkowski avait dit de son œuvre : « pendant plus de quarante ans, les photographies d’Irving Penn ont chanté les plaisirs de la vie, mais sans jamais oublier le ver dans la pomme ». Ce livre rend hommage au travail précurseur de Penn et à sa grande maîtrise de la lumière.

par Alexandra Calame

Natures mortes
Natures mortes
© Irving Penn