Retour article »  https://www.livresphotos.com/livres-de-photos/livres-arts-mode/les-dessous,156.html

samedi 22 octobre 2005

Les dessous

Les dessous de Marie Simon

Marie Simon
Les dessous

    informations pratiques : Les dessous

  • Langue : Français
  • Éditeur : Chêne
  • Date Parution : Octobre 1988
  • Reliure : Belle reliure
  • Pages : 128
  • Dimension : 19 x 17 cm
  • ISBN-10 : 2842771095
  • ISBN-13 : 978-2842771096
  •  © : Marie Simon

L’évolution des dessous est essentiellement liée à la mode et à la silhouette idéale du moment. Cet ouvrage en retrace l’histoire qui est aussi celle du rapport au corps et à la séduction. Les dessous sont longtemps incommodes composés de lacets, de renforcements, de paniers, ils s’appellent vertugadins, cages, basquines ou faux-cul.

Mais le buste doit être étroit et s’ouvrir sur des hanches larges, et ce dès le Moyen Age. Abandonné un moment pour des silhouettes plus fluides inspirées de l’antiquité, le corset a dominé la scène des dessous jusqu’au début du 20e siècle oû il est vite remplacé par la gaine.

L’utilisation des baleines pour les corsets amène l’extermination réelle des baleines de la baie de Biscay au 17e siècle. Plus tard, l’apparition de la minijupe condamne jupons et jarretelles. Cette histoire des dessous est très joliment illustrée de tableaux anciens, de photos rétros, de gravures de mode, de publicités, de croquis aquarellés et de créations contemporaines.

Quatrième de couverture

Vertugadins, paniers, basquines, corps et cages : nos ancêtres portaient de bien étranges dessous et usaient d’un curieux vocabulaire : friponnes, “tâtez-y” et faux-cul ! Prenant la pudeur par-dessous la jambe, bas, graines et jarretelles curent finalement le dessus, annonçant la naissance de nos dessous actuels : collants, soutiens-gorge, slips et chaussettes.

Un texte vivant et une illustration riche nous content cette histoire qui se poursuit jusqu’à nos jours avec les boxers, les minimisers et les glossies. L’univers des dessous se dévoile... Histoire et évolution de la lingerie du point de vue de la mode.

Du 16e au 18e siècle, le corps féminin est comprimé dans des corsets et empaqueté dans des jupons. Au 19e siècle, l’étau du corset se fait plus dur encore. Ce n’est qu’au 20e siècle qu’on va desserrer un peu les tailles. Commence alors l’ère des collants et des sous-vêtements confortables.

En cette fin des années 1990, c’est le triomphe de la lingerie, avec des corsets couture, des faux-culs, bref des dessous devenus dessus à la Jean-Paul Gaultier ou Vivienne Westwood. Un petit ouvrage généreusement illustré et fort bien documenté sur un sujet toujours à la mode. .

Les dessous
Les dessous
de Marie Simon