Helmut Newton : Biographies, Bibliographie

Helmut Newton : Biographies, Bibliographie - Biographie & Bibliographie

Helmut Newton : Biographies, Bibliographie. Né à Berlin, Helmut Neustaedter, de confession juive, se réfugie à Singapour après la Nuit de Cristal. Il s’installe ensuite en Australie.

Après la guerre, il ouvre un petit studio de mode et travaille comme photographe indépendant, notamment pour l’édition australienne de Vogue.

Il s’installe à Paris en 1956, puis à Monte Carlo, et collabore au Jardin des modes, à Elle, Queen, Playboy, Nova, Marie-Claire, Stern, ainsi qu’aux diverses éditions de Vogue (France, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis, Australie).

Mais c’est dans les années 1970 que son style personnel s’affirme.

L’édition française de Vogue, peut-être plus audacieuse que ses antennes étrangères, est alors le point de chute privilégié de ses images où se mêlent des références à la mode, à la sexualité, à l’argent, au pouvoir. Une opulence sophistiquée caractérise ses mises en scène. L’hôtel, la villa, la piscine, la voiture, l’avion, des décors luxueux accueillent des femmes au corps sculptural, parfait, mais de glace.

BIOGRAPHIE Helmut Newton : Biographies, Bibliographie

Helmut Newton - Biographie

Helmut Newton - Biographie

Newton photographie uniquement les gens qu’il aime, admire ou déteste. Ses images provocantes, qui manifestent de son propre aveu ses obsessions personnelles, lui ont valu une reconnaissance internationale. Le Musée d’art moderne de Paris lui consacre une vaste rétrospective en 1984. Le 23 janvier 2004, Helmut Newton est mort au volant de sa (...)

Helmut Newton : Biographies, Bibliographie

DANS LA CATEGORIE Biographie & Bibliographie

Helmut Newton : Biographies, Bibliographie

Helmut Newton : Biographies, Bibliographie. Né à Berlin, Helmut Neustaedter, de confession juive, se réfugie à Singapour après la Nuit de Cristal. Il s’installe ensuite en Australie.

Après la guerre, il ouvre un petit studio de mode et travaille comme photographe indépendant, notamment pour l’édition australienne de Vogue.

Il s’installe à Paris en 1956, puis à Monte Carlo, et collabore au Jardin des modes, à Elle, Queen, Playboy, Nova, Marie-Claire, Stern, ainsi qu’aux diverses éditions de Vogue (France, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis, Australie).

Mais c’est dans les années 1970 que son style personnel s’affirme.

L’édition française de Vogue, peut-être plus audacieuse que ses antennes étrangères, est alors le point de chute privilégié de ses images où se mêlent des références à la mode, à la sexualité, à l’argent, au pouvoir. Une opulence sophistiquée caractérise ses mises en scène. L’hôtel, la villa, la piscine, la voiture, l’avion, des décors luxueux accueillent des femmes au corps sculptural, parfait, mais de glace.