Derrière l’objectif de Willy Ronis

Derrière l'objectif de Willy Ronis

Pour composer cet ouvrage, Willy Ronis a sélectionné 120 de ses photos. Célèbres ou moins connues, elles sont toutes très représentatives de son parcours.

Pour le photographe, c’est l’occasion de nous livrer souvenirs et réflexions, quelques détails aussi qui surprennent. Qu’est-ce qui est à l’œuvre dans l’apparente simplicité d’une prise de vue sur le vif ? Une sorte d’alchimie, un composé de pressentiment et d’imprévu, de savoir-faire et d’instinct. En cinq mots clés - Patience, Réflexion, Hasard, Forme et Temps - Willy Ronis donne ici une lecture passionnante de son oeuvre.

En nous dévoilant les planches-contacts dont sont issus ses meilleurs clichés, il retrace le trajet qui mène à l’image finale, celle que son choix considère comme la plus aboutie et la plus équilibrée. “Photographier” suppose une intention, c’est un acte volontaire, dicté par un motif individuel, souligne Willy Ronis. En révélant la genèse de ses images, il nous fait partager une expérience unique et nous offre, bien qu’il s’en défende, une leçon magistrale de photographie.

Il est une formule qui dit qu’un photographe serait un peintre à qui il manquerait les pinceaux. Elle pourrait s’appliquer à Willy Ronis, dont l’oeuvre, en noir et blanc est celle d’un paysagiste et d’un portraitiste. Né en 1910, voilà quelques décennies que l’artiste déambule ici et là ?, trimbalant son objectif, à Prague, en Alsace, de Rostock à Venise, de Palerme à Paris.

En cinq mots, caractéristiques de son travail (patience, hasard, réflexion, forme et temps) il livre ici, en cent vingt clichés commentés par lui-même, les instants intimes, brefs et fulgurants qui conduisent à sa photographie.

Ce sont des parties de cartes, des amoureux saisis à la Bastille, un déjeuner de famille, le 8 mai 1945 sur les Grands Boulevards, le Caveau de la Huchette, une pétanque et surtout des images de Belleville et de Ménilmontant, quartiers inlassablement hantés par le photographe croquant ses habitants, ses ruelles, ses ponts, ses devantures. Toute une poésie vivante.

par Céline Darner

Pour composer cet ouvrage, Willy Ronis a sélectionné 120 de ses photos. Célèbres ou moins connues, elles sont toutes très représentatives de son art. Pour le photographe, c’est l’occasion de nous livrer souvenirs et réflexions, quelques uns de ses secrets aussi. Qu’est-ce qui est à l’oeuvre dans l’apparente simplicité d’une prise de vue sur le vif ? Une sorte d’alchimie, un composé de pressentiment et d’imprévu, de savoir faire et d’instinct. En cinq mots clés : Patience, Réflexion, Hasard, Forme et Temps , Willy Ronis livre ici une lecture passionnante de son oeuvre. En nous dévoilant les planches contact dont sont issus ses meilleurs clichés, il retrace le trajet qui mène à l’image finale, celle que son choix considère comme la plus aboutie et la plus équilibrée. "Photographier suppose une intention, c’est un acte volontaire, dicté par un motif individuel", souligne Willy Ronis. En révélant la genèse de ses images, il nous fait partager une expérience unique et nous offre, bien qu’il s’en défende, une leçon magistrale de photographie.

Derrière l'objectif de Willy Ronis
Derrière l’objectif : Photos et propos
de Willy Ronis

Quatrième de couverture

Pour composer cet ouvrage, Willy Ronis a sélectionné 120 de ses photos. Célèbres ou moins connues, elles sont toutes très représentatives de son parcours. Pour le photographe, c’est l’occasion de nous livrer souvenirs et réflexions, quelques détails aussi surprennent.

Qu’est-ce qui est à l’oeuvre dans l’apparente simplicité d’une prise de vue sur le vif ? Une sorte d’alchimie, un composé de pressentiment et d’imprévu, de savoir-faire et d’instinct. En cinq mots clés - Patience, Réflexion, Hasard, Forme et Temps, Willy Ronis donne ici une lecture passionnante de son oeuvre.

En nous dévoilant les planches-contacts dont sont issus ses meilleurs clichés, il retrace le trajet qui mène à l’image finale, celle que son choix considère comme la plus aboutie et la plus équilibrée. « Photographier suppose une intention, c’est un acte volontaire, dicté par un motif individuel », souligne Willy Ronis. En révélant la genèse de ses images, il nous fait partager une expérience unique et nous offre, bien qu’il s’en défende, une leçon magistrale de photographie.

Derrière l’objectif de Willy Ronis : Photos et propos de Willy Ronis
Éditeur: Hoebeke
Parution: Mai 2001
Pages: 153
ISBN-13: 978-2842303709

 

    2971