Tendre est la mer

Tendre est la mer

Au manoir de Trémazan, l’oncle Jo, qui est un grand navigateur, meurt subitement. Yann Queffélec, son filleul qui partageait son amour des bateaux et de la mer, y découvre alors un journal intime. Stupéfait, il entrevoit que celui qui l’avait initié à la mer l’avait écrit pour lui. Ce sont des souvenirs de jeunesse qui resurgissent, des notes prises par l’oncle atypique à l’époque où il se passionnait pour les vents et marées. En nous dévoilant l’histoire, Yann Queffelec égrène les souvenirs pour rendre hommage à la mer et au pays de son enfance. Nous déchiffrons alors des légendes, des mythes qui font l’histoire de notre planète. En voici un petit extrait :

« Je sais, je m’étais promis d’écrire un roman. J’avais en tête la vengeance d’une mère un soir de Noël, en plein réveillon, une histoire de beau-frère indigne et d’humiliation publique. Si j’ai changé mes plans, c’est en souvenir de l’oncle Jo, mon parrain, figure assez tutélaire et parrain dans les deux sens du mot. Il m’a fait une vacherie, la dernière avant d’y passer, un cadeau par trop symbolique à mon goût : ce log-book oublié dans un meuble où je fouillais à la recherche d’un testament. Il aimait la mer, moi aussi. Il aimait naviguer en solo, moi non ».

Les photographies en couleurs de Philip Plisson illustrent admirablement bien le récit qui oscille entre fable et roman. Les images sont à la fois nostalgiques et pénétrantes, et décrivent une mer aux mille facettes, déchaînée, calme et surprenante.

Philip Plisson est né en 1947 et a grandi sur les bords de la Loire. Philip Plisson est un photographe mondialement connu, et vit de son art depuis ses trente ans. Il a été admis en 1991 au sein du corps historique des peintres de la Marine, et a déjà publié une cinquantaine d’ouvrages sur la mer, allant de la Bretagne à la Corse. Son amour de la mer le fait s’installer à Trinité-sur-Mer en 1982, où il vit encore.

Yann Queffélec est né à paris en 1949. Il apprend à écrire en lisant les manuscrits d’Henry Queffélec, son père. IL commence donc à écrire à l’âge de sept ans. Son roman le plus connu, « Les Noces Barbares » est couronné du prix Goncourt en 1985. Il sait manier l’écriture d’une manière subtile et profonde, ce qui l’entraîne dans les tréfonds de la nature humaine.

par Alexandra Calame

Tendre est la mer
Tendre est la mer : Un récit et 25 photographies en couleurs
de Philip Plisson, Yann Queffélec

Tendre est la mer : Un récit et 25 photographies en couleurs, de Philip Plisson, Yann Queffélec
Éditeur: Points
Parution: Mars 2009
Pages: 126
ISBN-13: 978-2757812792

 

    244