Apartheid

Apartheid

Ouvrage important à la veille de la coupe du monde de football, 20 années de reportages inédits sur l’apartheid par l’une des plus grandes photo-reporters. Apartheid de Marie-Laure de Decker est un témoignage rare au coeur du Soweto de ce qu’a été l’apartheid, événement encore peu compris aujourd’hui.

Des mines de Johannesburg aux manifestations, la photographe a suivis le parcours aussi bien de personnalités du Soweto que d’inconnus dans leur quotidien et leur combat contre les lois de séparation raciale jusqu’à l’élection de Neslon Mandela, des images fortes et rares d’un pays ou les journalistes étaient interdits.

Marie-Laure de Decker à 23 ans lorsqu’elle prend son Leica au Viêtnam et devient l’une des plus jeunes photographes de guerre sur le théâtre des opérations. Depuis, que ce soit Saïgon, le Chili, le Mozambique, la Russie, l’Afrique du Sud, l’Inde ou encore et toujours le Tchad, elle parcourt le monde pour voir sa planète, et rencontrer ceux qui la peuplent.

Un livre regroupant 20 années de reportage en Afrique du Sud, et en tout, plus de 100 images inédites accompagnées de textes de Anne Dissez et un tirage de collection numéroté offert pour le prix d’un livre de poche, c’est la dernière parution de la collection de semi-poche de Democratic Books.

par Olivia Rodrigue

Extrait de la postface d’Anne Dissez :

“C’est dans ce contexte que j’arrive en Afrique du Sud. Envoyée par Radio France Internationale et le quotidien La Croix, je découvre l’immense complexité de ce pays que je croyais connaître. Ma première visite sera pour Soweto. Une visite éclair, dans tous les sens du terme, à bord de la voiture de ma prédécesseur,conduite avec fougue. Une voiture jaune comme celles de la police, qui m’a donné le sentiment que nous ne passions pas inaperçues dans l’immense cité noire.

J’avais dans la tête des images fixes, celles de 1976, de ses manifestations d’adolescents descendant les rues en pente de la township, celles des visages et des regards que Marie-Laure a tant photographiés, celles de l’alignement monotone des rues rectilignes. Pour les Blancs qui avaient dirigé l’Afrique du Sud, il n’était pas besoin de les convaincre que le plus court chemin d’un point à l’autre était la ligne droite.

Dans leurs villes comme dans celles qu’ils ont construites pour les Noirs, ils ont appliqué ce principe avec obstination, provoquant un sentiment d’inquiétante étrangeté face à une organisation aussi stricte dans une ville africaine. Première journée, première visite, je sais que Soweto sera le fil, le prisme de ma compréhension, et, pendant toutes ces années de transition, je m’attacherai à traduire les événements extraordinaires que connaîtra l’Afrique du Sud à travers le regard, l’expérience, la vie de ses habitants.”

Apartheid le livre

Apartheid 20 années de reportage en Afrique du Sud, et en tout, plus de 100 images inédites.
- Une des plus grandes femmes photo-reporters du XXème siècle
- Une relecture de l’Apartheid à l’heure de la Coupe du monde, dans un pays où les ravages de l’Apartheid restent encore présents.
- Très peu de livres reprennent si bien le sujet en mêlant textes et photographies.
- La dernière parution de la collection de semi-poche de Democratic Books
- Un tirage de collection numéroté offert pour le prix d’un livre de poche.

Apartheid de Marie-Laure de Decker
Éditeur: Democratic Books - Jean di Sciullo
Parution: Mai 2010
Pages: 100
ISBN-13: 978-2361040055

 

    1213