1er avril 2011 - Accueil du site » Evènements de la photo »

26e Festival International de Mode et Photographie

26e Festival International de Mode et Photographie

Le Festival International de Mode et de Photographie à Hyères dirigé par Jean-Pierre Blanc depuis sa création il y a 25 ans, rassemble et fait découvrir chaque année une dizaine de créateurs de mode et autant de photographes, sous le parrainage d’un jury représentatif des filières mode et photographie.

Photographes sélectionnés

  • Andrey Bogush, Russie / Finlande
  • Kim Boske, Pays-Bas
  • Émile Hyperion Dubuisson, France / États-Unis
  • Katarina Elvén, Suède
  • Ina Jang, Corée du Sud / États-Unis
  • Anouk Kruithof, Pays-Bas / Allemagne
  • Mårten Lange, Suède
  • Marie Quéau, France
  • Awoiska van der Molen, Pays-Bas
  • Marc Philip van Kempen, Pays-Bas / Allemagne

Le jury du concours photographie sera composé 
de 11 membres dont :

  • Magdalene Keaney, Curator, Fashion Space Gallery, Londres
  • Winfried Heininger, Fondateur et directeur 
de création, Kodoji Press, Baden
  • Tom Watt, directeur artistique, ArtReview :, Londres
  • Jennifer Pastore, Directrice de la photographie, 
Teen Vogue, New York
  • Nathalie Herschdorfer, Curator, Foundation 
for the Exhibition of Photography, Lausanne
  • Colette Olof, Curator, FOAM, Amsterdam
  • Yannick Bouillis, Fondateur et directeur, 
Offprint, Amsterdam et Paris
  • Faye Dowling, Directrice de la photographie, 
Dazed & Confused, Londres
  • Jason Evans, Photographe, UK
  • Marc Feustel, Curator, blogger, Eyecurious, Paris

Les expositions qu’on vous conseil de voir :

  • Erwin Blumenfeld
  • Daniel Sannwald
  • Yann Gross
  • Arnaud Lajeunie

Erwin Blumenfeld

L’exposition présente une sélection de photographies issues de sa production éditoriale et retenues pour leur qualité expérimentale. D’une contemporanéité saisissante, ces images témoignent du génie créatif de Blumenfeld. Close-ups, effets de transparence, montages, tous sont au service d’une transcription de la sensualité de la femme et de sa beauté.

C’est entre les deux guerres que le médium photographique fait l’apprentissage de l’expérimentation créative. Erwin Blumenfeld en est une des figures tutélaires. Né en 1897 à Berlin, il émigre un temps en Hollande puis en France en 1936. Après avoir participé au mouvement Dada sous le pseudonyme de Jan Bloomfield, pratiqué le montage et le collage (dont certains, tel La Gueule d’Hitler, réalisé en 1933, demeurent les témoignages iconiques d’une dénonciation précoce et visionnaire du nazisme), il commence à travailler pour Vogue. Interné en 1940 dans plusieurs camps de concentration en France, il parvient à s’échapper l’année suivante pour les États-Unis. Arrivé à New York, il partage le studio de Martin Munkacsi, autre exilé européen et également figure centrale du renouveau de la photographie de mode, et poursuit sa collaboration avec Harper’s Bazaar, entamée en 1939 et qui perdurera jusqu’en 1944, puis travaille pour Vogue jusqu’en 1955. Durant ces années, Blumenfeld réalise plus de cent couvertures et s’impose, avec une oeuvre parvenant à associer exigences artistique et éditoriale, comme la figure majeure et incontournable de la photographie de mode aux yeux d’une industrie naissante. Alors que le genre était balbutiant, le magazine s’affranchissant tout juste de l’illustration de mode, Blumenfeld amène les pages de la presse de mode dans un territoire lointain et inconnu, que peu de photographes ont foulé après lui.

 

    215